Cenntro Motors France en redressement judiciaire

 |   |  240  mots
(Crédits : Laurent Cerino/ADE)
Le repreneur de SITL, Cenntro Motors France a été placé ce jeudi en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Lyon.

Le tribunal de commerce de Lyon a accepté ce jeudi la demande de placement en redressement judiciaire de Cenntro Motors France (ex SITL) et a ouvert pour l'entreprise une période d'observation de deux mois. Une nouvelle audience est fixée pour le 25 juin. Le fabricant de véhicules électriques, basé à Lyon dans le quartier de Gerland, s'était déclaré en cessation de paiement, le 23 avril.

La direction évoquait alors la nécessité de procéder au redimensionnement de la société engendrant une réduction des effectifs parmi ses 395 salariés comme elle l'avait déjà fait savoir en mars. Seul un volant d'une cinquantaine travaille effectivement aujourd'hui.

Des réductions d'effectifs inévitables

Me Meynet a été désigné ce jeudi comme administrateur judiciaire. Il avait déjà piloté le dossier de redressement de la société SITL (ex Fagor Brandt Lyon) avant sa reprise en juin 2014 par le groupe américain Cenntro.

Dans un communiqué publié ce jeudi Cenntro Motors France indique : "que pendant cette période, la direction générale de l'entreprise va collaborer pleinement avec le tribunal de commerce et l'administrateur pour favoriser les éventuelles options qui permettront de préserver le maximum d'emplois, mais il est aujourd'hui prématuré de citer des chiffres".

Cenntro Motors France s'était constitué en réembauchant 395 salariés de SITL. La semaine prochaine un CE doit avoir lieu pour aborder les questions de redimensionnement de l'entreprise.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/04/2015 à 15:41 :
Encore un gros coup de bluff . Je pense que il ne faut rien attendre ce groupe !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :