Linde France veut supprimer 65 postes

 |   |  283  mots
(Crédits : © Paulo Whitaker / Reuters)
Les salariés français de la société Linde étaient en grève les 17 et 20 avril derniers, après l'annonce d'un plan de restructuration. Jusqu'à 65 postes pourraient être supprimés dans l'Hexagone, dont 28 au moins en Rhône-Alpes.

La filiale française du groupe allemand Linde, spécialisé dans la fabrication et le conditionnement de gaz industriels et médicaux, pourrait supprimer jusqu'à 65 postes (85 salariés concernés) dans l'Hexagone. C'est ce qui a été annoncé le 15 avril dernier lors d'un CCE. La faute à un marché très concurrentiel, et à un chiffre d'affaires et des marges qui seraient en diminution. Le prochain résultat devrait avoisiner les 250 millions d'euros.

Différents services touchés

Selon nos informations, l'ensemble des sites français seraient concernés. En Rhône-Alpes, 28 postes pourraient être supprimés, à Salaise-sur-Sanne (Isère) ainsi qu'au siège social de l'entreprise à Saint-Priest (Rhône).

Le plan de restructuration prévoit par ailleurs des mutations ainsi que des modifications de contrats de travail. Enfin, le service en charge de la surveillance des usines de production à distance (le "Roc", concernant 9 personnes) pourrait être délocalisé à Barcelone (Catalogne).

Les salariés en grève

Afin de montrer leurs inquiétudes, les salariés étaient en grève les 17 et 20 avril derniers. Une réunion de négociations entre la direction et les syndicats s'est alors déroulée ce lundi, à Saint-Priest. Une trentaine de reclassements pourrait ainsi être proposée. Les syndicats ont également fait une contre-proposition pour que le "Roc" reste en France.

"Les usines françaises dépendraient alors d'un service espagnol. Il y a la barrière de la langue. Cela peut poser des problèmes dans la qualité du service pour nos clients", indique une source syndicale.

La phase de consultation doit se terminer le 15 juin. Les premiers départs pourraient intervenir dès l'été et le plan mis en place en 2016. En France, Linde emploie 763 personnes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/04/2015 à 9:25 :
Si on parle de reprise elle reste très modeste selon les dernières statistiques et en queue de peloton au niveau européen. La France est devenue le boulet de l'Europe. La faible reprise en France n'est due qu'a la baisse de l'Euro et du pétrole qui ne doivent rien a la gestion catastrophique de la France.
a écrit le 23/04/2015 à 21:43 :
Il ne faut pas se leurrer vu la conjoncture actuelle en France, toutes les entreprises étrangères vont quitter le pays, même des boites française l'on déjà fait discrètement.
Réponse de le 23/04/2015 à 22:39 :
Cela vous ferait sans doute plaisir mais cela n'arrivera pas car la France redresse la tête, tous les témoignages concordent. Il existe dans ce pays une vitalité dont vous n'avez même pas idée.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :