Cenntro Motors France : un plan social d'ici 3 à 6 mois ?

 |   |  1458  mots
Didier Verriest, directeur de Cenntro Motors France reconnait une « situation plus difficile que prévue »
Didier Verriest, directeur de Cenntro Motors France reconnait une « situation plus difficile que prévue » (Crédits : Laurent Cerino/ADE)
Il est à l’origine de la reprise de SITL, le 18 juin 2014, par le groupe américain Cenntro Motors. Huit mois plus tard, la confiance de Didier Verriest demeure mais se lézarde. Il avoue lui même que reprendre immédiatement 400 salariés « était une folie ». L'inquiétude et les désillusions enflent, et menacent davantage que le seul avenir d'une partie des emplois.

Le « patron » de Cenntro Motors France partage avec son prédécesseur Pierre Millet une même affabilité et, sur la foi de certaines confessions, inspire une confiance similaire. Didier Verriest, de nationalité américaine, est un professionnel reconnu de l'automobile et à ce titre fut décisif pour crédibiliser le projet de reprise de Cenntro. N'a-t-il pas exercé l'essentiel de sa carrière chez Renault Nissan, aux Etats-Unis puis en Asie, avant de retrouver Louis Schweitzer chez Volvo et d'intégrer en 2011 une « petite start up », Cenntro Motors Group, fondée par Peter Wang, un Sino-Américain ancien collaborateur de Bill Gates et qui a fait fortune dans le secteur des télécommunications ?

Une situation plus difficile que prévue

Né de mère française et donc parfaitement bilingue, Didier Verriest égrène une situation qui dissone gravement de la confiance que témoignent les pouvoirs publics, le préfet Jean-François Carenco en tête. Poussé dans ses retranchements, il concède qu'après six mois d'exercice « la situation est plus difficile que prévue », avoue que reprendre immédiatement 400 salariés « était une folie », reconnait que l'hypothèse d'annoncer un plan social « d'ici 3 à 6...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :