Canson : une baisse des salaires proposée au personnel

 |   |  350  mots
Depuis le mois d'octobre, les salariés de l'entreprise Canson restent mobilisés.
Depuis le mois d'octobre, les salariés de l'entreprise Canson restent mobilisés. (Crédits : A.T.)
La direction générale du groupe Hamelin, propriétaire du papetier Canson, s'est rendue ces jours derniers sur les sites de production d'Annonay (Ardèche). Selon nos informations, la direction aurait notamment proposé une baisse des salaires.

Alors que le plan de sauvegarde de l'emploi concernant initialement 58 postes est suspendu jusqu'à nouvel ordre, la direction du groupe Hamelin, propriétaire du papetier Canson, s'est déplacée ces jours derniers sur ses sites de production ardéchois. L'occasion pour les dirigeants de rencontrer sur le terrain les salariés, les services de l'Etat ainsi que certains élus locaux.

La baisse des salaires proposée

Selon nos informations, la direction aurait proposé une baisse des salaires. La possibilité de départs volontaires aurait également été évoquée. La situation financière de l'entreprise serait délicate. Mais impossible d'en savoir plus, la direction ne publiant pas les comptes de la société. Les deux sites ardéchois comptent aujourd'hui près de 270 salariés.

Ces propositions sont-elles un dernier palier avant une fermeture de l'entreprise Canson ? Une éventualité que certains salariés présagent désormais. Plusieurs unités de production du groupe Hamelin ont en effet fermé leurs portes ces derniers mois en France et en Europe. Il en a été de même pour sa filiale Bong. Ne pouvant se projeter à long terme, certains salariés ne sont en tout cas pas prêts, à l'heure actuelle, de faire des sacrifices. Interrogé ce jeudi, Stéphane Hamelin, Pdg du groupe éponyme, se veut rassurant et indique que la question d'une fermeture des sites Canson n'a jamais été envisagé.

La marque Arches

Autre motif d'inquiétude pour les salariés : le papier Arches, propriété du groupe Munksjö. Le leader mondial sur le marché des beaux-arts Canson était en effet le distributeur exclusif de ce produit. Interrogé sur ce point en décembre dernier, Eric Joan, nous avait expliqué que la distribution "allait se poursuivre pour encore au moins deux ans et que celle-ci ne représentait qu'une partie de l'activité des sites ardéchois". Or, l'anglais ColArt assure aussi la distribution de ces papiers depuis 1er janvier dernier.

Les 270 salariés de l'entreprise Canson seront consultés dès mardi sur les propositions de la direction du groupe Hamelin et sur les suites à donner quant à leur mouvement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :