EuroCave profite de la consommation du vin au verre

 |   |  594  mots
(Crédits : Eurocave)
EuroCave, l'inventeur de l'armoire à vin, développe son activité avec les professionnels de la restauration. La Pme qui exporte à 80 % accroît sa présence en Asie et aux Etats-Unis.

Doubler ses ventes dans un délai de trois ou quatre ans implique d'avoir identifié des leviers de croissance. De fait, Pascal Marchand, Pdg d'EuroCave, l'inventeur de l'armoire à vin, est convaincu de disposer de belles marges de progression chez les professionnels. Cette clientèle devrait assurer 35 % de l'activité en 2014 avec la perspective de faire jeu égal avec les particuliers (50/50), à l'horizon 2017/2018 prévoit le dirigeant.  Ainsi, le fabricant a développé une version professionnelle de son « Wine Bar » pour répondre à une demande grandissante de vin au verre dans les restaurants liée à une réglementation plus sévère eu égard au taux d'alcoolémie.  « Selon les pays la consommation au verre va de 20 à 40 % », observe t'il. Le « Wine Bar » garantit les qualités gustatives des bouteilles débouchées pendant 10 jours grâce à un système de mise sous vide. Les promesses sont telles que la société se dote d'équipes commerciales dédiées aux professionnels.  « C'est le cas en France depuis 2011 », souligne t'il. Le mouvement se poursuit en Asie (Singapour) et à New-York, ce mois-ci.

Hong Kong et Shenzhen

L'exportation assure 80 % du  chiffre d'affaires (27 millions en 2013) d'EuroCave fort de 160 salariés. La société, contrôlé par Qualis - structure financière privée également propriétaire de Erard, en Isère - dit s'appuyer sur des distributeurs, dans plus de 60 pays en Europe, Asie et Amérique du Nord. Elle a acheté son représentant en Allemagne en 2011 et en Grande-Bretagne, en 2013. Entre Hong-Kong - où elle est présente depuis 36 ans, via un importateur -  et Shenzhen, en Chine continentale, elle annonce employer aujourd'hui une quarantaine de collaborateurs, principalement des locaux. « 100 à 200 millions de Chinois commencent à boire du vin », justifie le patron. Dans le même temps, la Chine inonde le marché des caves à vin avec des produits à bas coût.

Eurocave chaîne de production

La chaîne de production d'Eurocave devrait tourner à plein régime d'ici 2017.

Partenariats académiques

Face aux produits asiatiques, EuroCave met en avant le « made in France. Et une quête continue de l'excellence ». Pascal Marchand assure consacrer « 40 % de son temps personnel aux questions relatives à la qualité des produits et du service ». « Ces trois dernières années nous avons injecté 2 millions d'euros dans notre usine de Fourmies, dans le Nord consacrée aux gammes pour les particuliers. Mais les investissements dans les hommes précèdent les investissements dans l'outil de production », ajoute t'il. La Pme qui revendique une bonne maîtrise de tous les paramètres de ses caves (température intérieure, hydrométrie, vibration) faisant l'objet de dépôts réguliers de brevets, cherche à aller toujours plus loin. Dans cet esprit, elle a noué cette année  deux partenariats  académiques : d'une part avec un laboratoire de l'Inra (Bourgogne) pour étudier le comportement du vin dans une bouteille ouverte et d'autre part avec un laboratoire de l'Insa de Lyon dans le domaine de la mécanique des vibrations.

Croissance externe

Et puis, EuroCave a des envies d'acquisitions pour pousser plus vite ses pions à l'étranger. Mais aussi, en France, pour prendre des positions moins marginales dans la climatisation des caves naturelles et élargir ainsi son champ d'action. Par ailleurs, Pascal Marchand veut mailler davantage le territoire hexagonal en augmentant le nombre de ses points de vente (treize exploités sous le régime de concessions). Par ailleurs, la société vient de refaire son site online et mise beaucoup sur le multicanal. Le consommateur se connecte sur Internet pour faire un pré choix qu'il pourra validé en se rendant dans un magasin, s'il le souhaite.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :