Plus qu'une offre de reprise pour Duarig

 |   |  257  mots
Duarig ne peut pas honorer les salaires du mois d'avril.
Duarig ne peut pas honorer les salaires du mois d'avril. (Crédits : DR)
Le tribunal de commerce de Roanne a placé l'équipementier sportif en liquidation judiciaire avec poursuite d'activité jusqu'au 21 mai. Le temps pour la société Newco de boucler son tour de table.

Le tribunal de commerce de Roanne a placé, ce mercredi, la société Duarig en liquidation judiciaire avec poursuite d'activité jusqu'au 21 mai prochain. Ce qui laisse à l'équipementier sportif de Balbigny (Loire), placé en redressement judiciaire le 2 octobre dernier, un chance de s'en sortir.

Ce délai doit permettre à la société Newco, candidate à la reprise de Duarig, de boucler son tour de table. Une offre portée par des industriels des secteurs de la distribution et du prêt-à-porter, dont Hubert Blanc, ex-directeur général de Diesel France. Le projet de Newco prévoit de reprendre une trentaine de salariés sur les soixante que compte actuellement l'équipementier sportif.

Attention polie

La seconde offre basée sur un projet de constitution de Scop (société coopérative et participative) n'a pas pu aboutir. Il a essuyé le refus tardif de l'Ides (Institut de développement de l'économie sociale), puis du Crédit coopératif, de participer au tour de table. A eux deux, ces acteurs auraient pu apporter plus de 500 000 euros sur un plan de financement total de 1,9 millions d'euros. « Le monde bancaire privé ne nous a accordé qu'une attention polie », regrette par ailleurs le porteur du projet de Scop, Jacques-Alexandre Audry.

En dépit d'une forte croissance de son chiffre d'affaires depuis une dizaine d'années, Duarig fait face à d'importantes difficultés financières. L'entreprise n'a pas pu honorer les salaires du mois d'avril. Et elle n'a pas réglé ses charges d'Urssaf ni de TVA depuis le mois de janvier.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :