Bosch s’intéresse de près à la CIAT

 |   |  272  mots
(Crédits : DR)
L’information révélée par des sources syndicales n’est ni confirmée ni infirmée par la direction de Bosch France. Le fabricant de systèmes de climatisation et de traitement de l’air basé à Culoz, dans l’Ain, emploie un peu plus de 2000 salariés.

La Compagnie industrielle d'applications thermiques (CIAT), spécialisée dans les matériels de climatisation et traitement de l'air, serait en discussion avec Robert Bosch France, selon des sources syndicales. Le fabricant basé à Culoz, dans l'Ain, comptait 2084 salariés pour 256 millions d'euros de ventes consolidées, d'après les chiffres communiqués sur son site. L'entreprise fondée en 1934, et adossée depuis 2008 à Somfy Participations, est à la tête de 8 sites industriels, la moitié en France et l'autre moitié en Chine, Espagne et Italie.

Renforcer la division thermo technique

Une telle acquisition, si elle devait se concrétiser, viendrait conforter la division thermo technique de l'équipementier allemand, laquelle emploie quelques 20.000 collaborateurs dans le monde. Dans l'Hexagone, cette branche est présente à Saint Hegonnec dans le Finistère, avec l' ex société Geminox ; à Drancy, en Ile de France, avec ELM Leblanc, et à Agno en Alsace où elle dispose d'une base commerciale importante. Sous le label « Challenge 2015 », la CIAT a annoncé l'an dernier un plan stratégique portant sur 30 millions d'investissement et 10 millions d'économies.

Contactée, la direction de Bosch France, n'a ni confirmé ni infirmé l'existence de négociations.

Cession en cours à Vénissieux

A Vénissieux, et suite à la décision de sa maison mère de se retirer du photovoltaïque, Bosch France, finalise le transfert de son usine solaire au breton Sillia qui s'engage à conserver 128 salariés. La promesse de vente qui devait être signée la semaine dernière a pris un peu de retard, lié, semble-t-il à la garantie bancaire à apporter par BpiFrance, à hauteur de 3 millions d'euros. La cession définitive est prévue en juin.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :