Jean-Claude Lavorel, l'insatiable

 |   |  649  mots
(Crédits : DR)
Ancien dirigeant du groupe de prestation de santé à domicile LVL Médical reconverti dans l'hôtellerie, Jean-Claude Lavorel vient de signer sa première acquisition d'un hôtel à Paris. À 71 ans, il poursuit ainsi le développement express de son groupe constitué d'hôtels business et d'établissements de charme haut de gamme. Avec la volonté de prendre une dimension nationale.

En 2012, lorsque son groupe de prestation de santé à domicile LVL Medical était racheté 316 millions d'euros par Air Liquide, on aurait pu penser que Jean-Claude Lavorel allait vouloir couler une retraite paisible. Prendre enfin le temps de souffler après avoir piloté un groupe qui a compté plus de 1 000 collaborateurs.

Mais très peu pour lui : "La retraite, c'est une idée qui m'angoisse. La question ne s'est même pas posée. Il y a des gens qui aiment faire du sport, voyager ou aller à la pêche. Moi, ma passion, c'est de bâtir, de faire grandir des entreprises."

Ce qu'il fait désormais au travers de son groupe hôtelier Lavorel Hotels (40 millions d'euros de chiffre d'affaires par an, 250 collaborateurs). Une seconde vie entrepreneuriale, menée tambour battant, qui n'était en rien planifiée. Le dirigeant de 71 ans est arrivé "par hasard" dans un secteur d'activité "plus fun" que celui de la santé.

"Au départ, j'étais propriétaire d'un chalet à Courchevel et une agence immobilière est venue me voir en me disant que quelqu'un voulait l'acheter. J'ai répondu qu'il n'était pas à vendre, sauf s'ils trouvaient quelque chose d'aussi bien, voire mieux. Et ils sont revenus en me...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/05/2019 à 23:12 :
Je suis dans le même cas que Monsieur Lavorel
J'ai 69 ans mais plus personne ne veut me embaucher
Je fais 10 ans de moins et suis très motivée
Discrimination par l âge, oui cela existe
a écrit le 25/05/2019 à 9:22 :
Dommage que le Chateau de Bagnol ne soit plus à la hauteur comme du temps d'Ameline.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :