Pourquoi Bpifrance et New Nomads font chambre commune

 |   |  537  mots
(Crédits : Slo living hostel)
La startup lyonnaise New Nomads a annoncé l'entrée au capital de la banque publique d'investissement Bpifrance. Après le "Slo Living Hostel" à Lyon, l'entreprise souhaite ouvrir quatre autres établissements d'ici à 2019, pour un chiffre d'affaires de quatre à cinq millions d'euros. De quoi poursuivre la révolution du secteur hôtelier/tourisme.

New Nomads est une startup qui a fait la promesse de révolutionner le marché de l'auberge de jeunesse. Elle a déjà affiché ses ambitions et sa philosophie : le tourisme "lent", permettant de rencontrer la population locale, dans un cadre d'hébergement design et innovant. Son premier établissement, le "Slo Living Hostel", basé à Lyon, a déjà remporté de nombreuses récompenses.

Fort de ce premier succès et d'un business model éprouvé (400 000 euros de chiffre d'affaires), l'enseigne souhaite accélérer son développement. Elle a ainsi annoncé, ce mercredi, l'entrée au capital de Bpifrance. Le montant n'a pas été révélé, mais en 2014, l'entreprise annonçait vouloir levé entre 500 000 et un million d'euros.

Mais, alors que la jeune pousse s'inscrit sur un segment en pleine mutation et porteur pour les innovations, pourquoi n'a-t-elle pas fait appel à des investisseurs privés ?

"Différentes typologies d'investisseurs se sont présentées à nous. BPI nous a semblé être un choix judicieux, notamment parce que nous cherchions un engagement minoritaire stratégique", raconte Julien Routil, l'un des trois cofondateurs.

Accompagner le développement

En effet, l'entreprise, au-delà d'un cash...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :