Jeux : les casinos Joa misent sur l'offre loisir et le jeu en ligne

 |   |  505  mots
(Crédits : Guillaume Perret/JOA)
Les casinos Joa, 3e opérateur du secteur en France, mettent l'accent sur une stratégie de développement loisir. Objectif, rajeunir et diversifier la clientèle des établissements de jeux. Le groupe vise 218 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2016.

Le groupe de casinos Joa, basé à Lyon, oriente sa stratégie sur le développement de l'offre loisir pour conquérir de nouveaux clients. Restaurants, bars, discothèques, bowling, cinéma, mais aussi salles de réception ou de séminaires, font partie de l'offre à côté des machines à sous et des tables traditionnelles de jeux.

Réinventer un nouveau modèle économique

3e opérateur du secteur avec 22 établissements, depuis l'acquisition le 3 novembre du casino de Besançon auprès du groupe Lucien Barrière, Joa a réalisé en 2015, 200 millions d'euros de chiffre d'affaires, dont 30 millions hors activité jeux. La crise économique a frappé le secteur et la clientèle traditionnelle des jeux est vieillissante, obligeant les opérateurs à se réinventer. Pour un client traditionnel, l'objectif du casinotier est désormais d'en séduire au moins deux nouveaux.

"De plus en plus, le public consomme le casino comme une distraction. Plus on élargit l'offre, plus on élargit la clientèle. Le but est de faire pousser la porte d'un casino à des personnes qui n'en n'aurait pas eu l'idée", indique Laurent Lassiaz, président de Joa.

50 millions d'euros investis en trois ans

En trois ans, 50 millions d'euros...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :