Sécurité, économie et écologie : les atouts du logiciel libre

 |   |  913  mots
(Crédits : EF/ADE)
Si l'affaire est technique, elle a aussi le vent en poupe. Dans le monde du numérique, le logiciel libre, un logiciel dont le code source est librement accessible, modifiable et distribuable par ses utilisateurs, est un acteur bon élève : 15% de croissance en 2016, selon le Conseil National du Logiciel Libre (CNLL). A l'occasion des Rencontres mondiales du logiciel libre (RMLL), qui se tiennent à Saint-Étienne du 1 au 7 juillet, Acteurs de l'Économie - La Tribune a rencontré François Aubriot, président de l'association des Entreprises du numérique libre en Rhône-Alpes-Auvergne. Interview.

Acteurs de l'économie - La Tribune. Qu'est-ce que les entreprises en numérique libre ?

François Aubriot. Ce sont des entreprises qui travaillent quasi exclusivement sur, avec, autour et pour les logiciels libres (LL). Un logiciel libre est un logiciel que l'on peut modifier, améliorer, distribuer et utiliser : ce sont les quatre fondamentaux.

L'intérêt majeur du LL c'est que le code source du logiciel est accessible. Son utilisation et son observation sont donc possibles, ce qui n'est pas le cas avec Microsoft ou Oracle par exemple. Un logiciel privatif nécessite l'achat d'une licence, mais sans savoir comment il fonctionne.

Les pure-players, ceux qui s'affichent comme étant des acteurs du logiciel libre et open source, représentent 10 % de l'activité numérique en France. Mais toutes les grandes entreprises utilisent des logiciels libres. Les particuliers aussi : pensez à VLC, Firefox, Libre Office...

Le libre est-il compatible avec la recherche de profit d'une entreprise ?

Oui, il est possible de concilier les deux. Plusieurs entreprises en France en font la démonstration, employant des millions de collaborateurs. Red Hat, l'un des premiers fournisseurs mondiaux de solutions...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/07/2017 à 17:15 :
La "sécurité" des logiciels libres est juste théorique. Il y a autant de bugs que dans les logiciels propriétaires car personne, ou presque, ne les teste vraiment.

Voir le cas pathétique d'OpenSSL ou encore le bug "critique" découvert dans le noyau de Linux 12 ans après, pour ne citer que 2 exemples.
Réponse de le 31/07/2017 à 9:41 :
ho ho ho Bill se fend d'un commentaire... :-))
Les bug sont corrigés très très rapidement... ce qui n'est pas le cas des bug des logiciels proprio qui sont corrigés... quand bon leur semble...( normal t'as pas accès au sources...)
En ce qui concerne OpenSSL... meme Bilou utilise... et si chacun d'entre nous (et oui meme toi Bill) avait mis 20cts d'€ sur le projet... nous ne serions pas arrivé à ce point là
Bonne continuation Bill
a écrit le 07/07/2017 à 11:45 :
Dommage que cet article qui porte sur le numérique libre ne soit pas lui-même d'accès libre !
Réponse de le 07/07/2017 à 12:05 :
Et oui ! nous sommes davantage en mode "logiciels propriétaires" que logiciels libres !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :