Auvergne-Rhône-Alpes : Le Crédit Agricole déploie Paymed pour favoriser l'essor du tiers-payant

 |   |  544  mots
(Crédits : Charles Platiau)
Paymed, nouvelle filiale du Crédit Agricole visant à faciliter la gestion du tiers payant aux professionnels de santé, déploie son offre. Pour répondre à ses ambitions, elle installe une plateforme de traitement à Saint-Etienne. 80 emplois sont à la clé.

Paymed, nouvelle filiale du groupe Crédit Agricole créée en 2017 et dont le siège social se trouve à Champagne-au-Mont-d'Or, près de Lyon, sera commercialisée d'ici à la fin de l'année par l'ensemble des caisses régionales de la banque verte. Son offre, lancée en test en mai dernier après deux ans de travail pour obtenir l'agrément d'établissement de paiement, est finalisée.

Sa proposition de valeur : faire l'interface entre les professionnels de santé (exceptés les pharmaciens pour lesquels des outils sont déjà disponibles) et les organismes de sécurité sociale et les mutuelles en matière de tiers payant afin de faciliter leurs démarches et leur assurer un paiement plus rapide.

Pour un abonnement oscillant entre 36 et 60 euros par mois, Paymed propose d'endosser les formalités nécessaires au recouvrement des sommes dues par les patients.

Objectif : 100 millions d'euros de chiffre d'affaires

Les ambitions sont fortes : d'ici 5 à 7 ans, la filiale du Crédit Agricole entend séduire 200 000 professionnels libéraux, soit la moitié de la population totale concernée par ce service, pour un chiffre d'affaires de l'ordre de 100 millions d'euros.

"Aujourd'hui, la grande majorité des...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/10/2019 à 10:56 :
petite rectification , paymed est soutenue par un syndicat...la FFMKR. Est ce vraiment le role d'un syndicat d’être partie prenante dans une mesure gouvernementale?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :