Theranexus, premier pas vers la Bourse

 |   |  291  mots
(Crédits : DR)
Theranexus, fondée en 2013 et spin off du CEA, veut s'ouvrir la porte de Euronext Growth. Cette startup lyonnaise propose une approche de rupture visant à accroître l'efficacité de traitements existants dans les maladies du système nerveux central.

Après Biom'Up qui, en début de semaine, a présenté son projet d'introduction en Bourse pour lever plus de 30 millions d'euros, Theranexus, une autre jeune pousse lyonnaise du secteur de la santé, annonce ce jeudi l'enregistrement de son document de base par l'AMF (Autorité des marchés financiers). La startup, fondée en mars 2013 et dont l'équipe se compose de 11 collaborateurs, accomplit ainsi un premier pas en vue de s'ouvrir les portes d'Euronext Growth*, d'ici à la fin de l'année sous réserve que le processus suive le cours souhaité.

Des troubles affectant plus d'un milliard de personnes

Theranexus, créé par deux anciens chercheurs du CEA (Franck Mouthon et Mathieu Charvériat) s'est spécialisé dans les troubles du système nerveux central (Parkinson, Alzeimer) affectant plus d'un milliard de personnes dans le monde, est-il précisé. Ses trois candidats médicaments s'inscrivent dans une approche innovante de rupture pour renforcer les traitements existants.

Le plus avancé, le THN 102 s'adresse aux troubles de l'éveil dans la narcolepsie et dans la maladie de Parkinson. Il est en essais cliniques de Phase II aux Etats-Unis et en Europe pour la narcolepsie et d'ici à la fin de...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :