Caisse des dépôts : le modèle de la Foncière Rénovation Montagne remis en cause

 |   |  729  mots
(Crédits : Wikicommons)
La tentative de la Caisse des dépôts et consignations, et de ses banques partenaires, de réchauffer 2 500 lits froids se heurte au morcellement du parc d’appartements en stations de ski. La Foncière Rénovation Montagne s’apprête donc à revoir son modèle.

La Foncière Rénovation subit un revers sur ses opérations d'acquisition et de rénovation des appartements isolés, comme révélait dans nos colonnes hier. Son activité a pour but de transformer des lits froids en lits chauds, afin d'enrayer une problématique bien connue en Montagne, et qui limite l'attractivité des stations. Mais les premiers résultats, plus que décevants, pourraient entraîner une remise en cause de son modèle.

Lire aussi : Caisse des dépôts : Foncière Rénovation Montagne, la déception

Plus précisément, quand elle parvient à acquérir des blocs d'appartements, comme un immeuble d'une dizaine de lots, la Foncière Rénovation Montagne, parvient à être efficace, explique M. Blanquefort, directeur de la Caisse des Dépôts et consignations Auvergne-Rhône-Alpes (la CDC est actionnaire à 48,8 % de la Foncière).

Des opérations devenues moins rentables

Cette efficacité a été facilitée par le contexte économique qui entourait le lancement de la société il y a quatre ans, indique un acteur du dossier. À l'époque, la société a bénéficié d'une grande vague de fins de baux. La société a pu acquérir des blocs entiers dans de bonnes conditions financières. C'est moins le cas...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :