Allimand, la machine à euros

 |   |  277  mots
La future machine Allimand servira à fabriquer le papier fiduciaire.
La future machine Allimand servira à fabriquer le papier fiduciaire. (Crédits : DR)
Le groupe Allimand, concepteur de machines à papier, a décroché une commande prestigieuse : mettre au point la machine qui fabriquera le papier nécessaire à l’impression des billets de banque.

La Banque de France a confié au groupe Allimand une commande remarquable, tant par son montant que par son aspect symbolique : concevoir l'équipement qui produira le papier fiduciaire nécessaire à l'impression des billets en euros.

Allimand ne dévoile pas le montant de la commande, mais la plateforme France Marchés indiquait une estimation initiale de 30 millions d'euros, lors de l'avis d'attribution en 2015.

"Le papier monnaie est un symbole fort de la puissance d'un pays et peut proposer des niveaux de sophistication extrêmes", précise Frank Dettmeyer, PDG d'Allimand. Implanté à Rives (Isère) depuis 1850, le spécialiste des machines à papier, cartons et matériaux fibreux a réalisé en 2016 un chiffre d'affaires de 47 millions d'euros.

Un pôle européen de fabrication de billets de banque

Allimand fournira la machine au papetier et imprimeur Europafi, filiale publique de la Banque de France. La machine, d'une longueur de 100 mètres environ, est en cours de montage sur le site de Vic-le-Comte (Puy-de-Dôme) et entrera en production à la fin de l'année 2017. Elle servira à fabriquer une laize (une bande de papier) de 2,55 mètres de large, et devant remplir toutes les conditions de...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :