Segeco poursuit sa transformation et change de nom

 |   |  454  mots
(Crédits : DR)
Le groupe d'expertise comptable et de conseil continue d'opérer sa transformation en profitant de la loi Macron. Après avoir fait l'acquisition des cabinets d'avocats d'affaires lyonnais Brumm & Associés puis Jacques Bret, le groupe piloté par l'insatiable Jean-Loup Rogé s'apprête à intégrer des notaires et des huissiers. Une mue qui va se traduire par un changement de nom : Segeco va laisser sa place à implid.

Segeco poursuit sa mutation à la faveur de la pluri-professionalité des experts-comptables rendue possible par la loi Macron. Après avoir repris successivement les cabinets d'avocats d'affaires lyonnais Brumm & Associés puis Jacques Bret, le groupe dirigé par Jean-Loup Rogé s'apprête désormais à intégrer une étude lyonnaise d'huissiers et un cabinet parisien de notaires, dont les noms sont, pour l'instant, gardés secrets.

Deux rachats, en cours de finalisation, qui attendent le feu vert de la Chancellerie (comme le réclame la loi pour ces deux métiers d'officiers ministériels) avant d'être officialisés. Segeco (750 collaborateurs, près de 90 millions d'euros de chiffre d'affaires attendus cette année) deviendra ainsi une des premières SPE (Société pluri-professionnelles d'exercice) à regrouper experts-comptables, avocats, huissiers et notaires.

"L'objectif de cette pluri-professionalité est d'apporter une réponse complète et intégrée aux entreprises sans qu'elles n'aient besoin de chercher de nouveaux experts pour répondre à leurs besoins, faire face à de nouvelles réglementations ou les accompagner de manière globale dans leur transformation. Agréger tous ces métiers autour de l'expertise-comptable fait aussi partie de l'ADN de Segeco qui a toujours eu une histoire atypique", rapporte Jean-Loup Rogé.

"Apporter de la simplicité aux entreprise"

L'ambitieux dirigeant, qui a transformé en dix ans un petit cabinet d'expertise-comptable en une ETI florissante à coups de croissances externes, ne se cantonne pas aux métiers du chiffre et du droit.

Outre la création d'une joint-venture pour développer un " assistant phygital communautaire " avec Visiativ, Segeco vient également de mettre la main sur Perfect Memory, une startup clermontoise spécialisée dans l'intelligence artificielle.

"L'objectif final de tous ces projets est d'apporter de la simplicité aux dirigeants, des TPE/PME aux grands groupes. Notre vocation est d'accompagner la transformation des entreprises, nous sommes donc un acteur au cœur de l'économie de demain", expose Jean-Loup Rogé.

Segeco devient implid

Pour accompagner cette évolution en cours au-delà du métier de l'expertise-comptable, Segeco (qui veut dire Société d'expertise et de gestion comptable) va changer de nom au profit de « implid ».

"Le nom de Segeco, trop marqué expert-comptable, ne correspond plus à notre activité, nous avons donc recherché un nom plus facile à retenir et qui corresponde mieux à notre identité : implid, c'est l'anagramme de limpide, on retrouve aussi la notion d'implication", détaille Jean-Loup Rogé.

Un nouveau nom qui "sonne" aussi à l'international, alors que le groupe est aussi présent en Allemagne (via son client Airbus) et en Suisse.

Enfin, pour symboliser un peu plus l'entrée de Segeco dans une nouvelle ère, le groupe va investir, fin septembre, un nouveau siège social, dans le 6e arrondissement, pour accueillir ses près de 300 collaborateurs lyonnais.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :