GRTgaz va construire un gazoduc de 200 km traversant l'Ain

 |   |  499  mots
(Crédits : Grtgaz)
Propriétaire et exploitant d'un réseau de 32 300 km pour acheminer le gaz en France, GRTgaz s'apprête à lancer son grand projet "Val de Saône". Ce gazoduc de 200 km traversera notamment le département de l'Ain. La filiale d'Engie donnera par ailleurs, en mars, le coup d'envoi du projet de démonstrateur "Power to gas", pour stocker l'énergie éolienne, à Fos-sur-Mer.

Le gaz veut s'imposer en France comme un des moteurs de la transition énergétique en se substituant au charbon dans la production d'électricité d'origine thermique, en alimentant des véhicules, en injectant du biométhane dans les réseaux gaziers.

La décentralisation des politiques énergétiques au profit des Régions, devenues les chefs de file en la matière, ouvrent de belles perspectives à cette ressource, selon Georges Seimandi, . Mais un paradoxe demeure en France déplore le délégué territorial Rhône Méditerranée de GRTgaz, filiale d'Engie :

"Le gaz n'est pas considéré comme il devrait l'être en raison du poids du nucléaire."

Consommation des industriels en hausse

Les chiffres montrent qu'en Auvergne Rhône-Alpes, malgré une année 2015 particulièrement chaude, la consommation de gaz sur le réseau GRTgaz a augmenté de 8,5 % (versus 8,1 % en France).

La hausse de 10,5 % au niveau des clients industriels (une centaine dans la région) est principalement attribuée au contexte économique favorable sur les marchés du gaz, dont les prix de gros ont été divisés par deux entre 2014 et 2015.

40 millions investis en 2015

En 2015, GRTgaz dit avoir investi 40 millions d'euros en Auvergne Rhône-Alpes. Cette somme, stable, a servi à renforcer et sécuriser son réseau en construisant notamment un gazoduc de 7 km entre Rillieux-la-Pape et Fontaine-sur-Saône pour alimenter les communes du Nord de l'agglomération lyonnaise et permettre la conversion au gaz du site de Solvay à Collonges au Mont-d'Or.

À noter également la modernisation de la station de compression de gaz de Saint-Avit dans la Drôme.

Garantir les mêmes prix au Nord et au Sud

Dans les mois à venir doit démarrer le grand chantier baptisé "Val de Saône", un gazoduc de 200 kilomètres de long reliant Étrez dans l'Ain (département concerné pour 20 km) et Voisines, en Haute-Marne.

Cet ouvrage, qui attend les ultimes autorisations ministérielles, représente une dépense de 800 millions et devrait être opérationnel d'ici à 2018. Son objectif est de garantir aux industriels du sud de la France les mêmes prix de gros que leurs homologues du Nord, et ce en fluidifiant les échanges.

Vallée de l'Arve

Par ailleurs, GRTgaz apporte son expertise dans le projet Équilibre, initié par six transporteurs déterminés à lutter contre la pollution des camions dans la Vallée de l'Arve, en Haute-Savoie, en utilisant du gaz comme...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :