Demain, ERDF deviendra gestionnaire de données avec Linky

 |   |  485  mots
Philippe Monloubou président du directoire d'ERDF
Philippe Monloubou président du directoire d'ERDF (Crédits : DR)
Le nouveau président du directoire d’ERDF, Philippe Monloubou était en déplacement à Lyon, ce vendredi, pour rencontrer le « top 70 » des directeurs d’ERDF Rhône-Alpes/Bourgogne. Il leur a présenté sa feuille de route et les enjeux à venir du groupe, filiale d’EDF.

Il s'agit de votre 4e étape de votre tour de France des régions. Quel est l'objectif de ces déplacements ?

Depuis mon arrivée à la présidence du directoire d'ERDF, au mois de janvier, je me suis fixé comme objectif de réaliser un tour de France de nos 25 directions régionales et ce, durant une période de 100 jours. L'esprit de ces déplacements est à la fois de favoriser le dialogue social en interne et de féliciter les équipes pour leur travail au quotidien, de montrer les innovations qu'ERDF développe, et par ailleurs de rencontrer les acteurs économiques et institutionnels locaux avec qui nous sommes partenaire sur de nombreuses expérimentations comme ici à Lyon.

Vous venez d'être nommé à la tête de l'entreprise publique gestionnaire des réseaux de distribution d'électricité, quelle est votre feuille de route ?

Elle se résume en trois grands volets : d'abord une dimension industrielle importante de service public afin d'assurer à nos 35 millions de clients particuliers et professionnels la distribution de l'électricité. Aussi, nous devons continuer à être proche de nos territoires et de ses acteurs locaux malgré la dimension internationale de l'entreprise. C'est pour cela que nous investissons 3,2 milliards d'euros, en progression constante. Enfin, le 3e volet de ma feuille de route est technologique. J'y suis très attaché car je m'inscris dans cette logique de changements et d'innovations à laquelle nous devons associer les 36 000 salariés du groupe. Sans eux, nous ne pourrons y parvenir.

Parmi vos expérimentations innovantes, Linky est la plus avancée. 300 000 compteurs intelligents ont déjà été testés en Rhône-Alpes. Quand démarrerez-vous leur commercialisation ?

Nous avons lancé un appel d'offres pour la fabrication de 3 millions de compteurs avec les premières commandes passées à l'été. Avant une vague de pose prévue pour le 2e semestre 2015 et une fin de déploiement pour 2021. 35 millions de compteurs Linky seront ainsi installés à terme. Ce projet est donc innovant mais aussi économique et social. Sur la seule région Rhône-Alpes, cela représentera 500 créations d'emplois, 10 000 en France pour l'assemblage et la pose des compteurs. Sans compter les emplois indirects.

Avec ces compteurs électriques nouvelle génération, la question de la gestion des données se pose. Comment ERDF va-t-il y faire face ?

Imaginez que les compteurs Linky fournissent toutes les 10 min de nouvelles données. Nous ne pourrons donc plus gérer les données comme nous le faisons aujourd'hui. La sécurité complète des données de nos clients est prioritaire. La question est de savoir si nous construisons un data center en région pour gérer ses milliards de données, ou si l'on externalise cette gestion. Cela fait partie de notre 2e grand projet sur lequel nous travaillons activement. Une exigence forte pour ERDF, qui deviendra, demain, un gestionnaire de données. Un nouveau métier. Une révolution !

compteurs ERDF Linky

 

 

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :