Oogarden internalise ses livraisons pour tenir ses promesses

 |   |  373  mots
Ain : le nouveau siège social de Oogarden, cinq fois plus grand que l'ancien
Ain : le nouveau siège social de Oogarden, cinq fois plus grand que l'ancien (Crédits : DR)
Le spécialiste de la vente de produits outdoor investit dans une flotte de 50 camions pour assurer lui-même les livraisons des gros articles. Le prix à payer pour tenir ses promesses.

Des produits abîmés, des livraisons hors délais et à la fin des clients mécontents. Ces derniers mois, Oogarden, basé dans l'Ain, a passé beaucoup de temps à gérer les déconvenues. Mais il en a dégagé un constat : "Les prestataires de transport ne sont pas capables d'absorber nos volumes", déclare Sylvain Legoux, président du spécialiste de la vente en ligne d'articles de jardin et de décoration d'extérieur.

Même si cette situation n'a pas jusque-là, entravé la progression de son chiffre d'affaires qui dépassera 80 millions d'euros cette année, le président d'Oogarden prend le taureau par les cornes.

"Cette année, nous avons fait un test en livrant nous-même avec une dizaine de camions, les délais sont tenus et les clients sont satisfaits. D'ici à la fin de l'année, nous aurons acheté 50 camions qui nous permettront de livrer 90 % de nos volumes en pleine saison en roulant 6 jours sur 7 de mars à juillet", affirme-t-il.

Un investissement de 1,2 million d'euros, sans compter le recrutement d'une soixantaine de chauffeurs. Ces véhicules seront répartis sur les huit entrepôts de l'entreprise auxquels s'ajoutera en début d'année 2020, un neuvième près du Mans.

Ce schéma sera dupliqué en Allemagne où Oogarden a ouvert un entrepôt il y a deux ans.

"Il nous faut un maillage géographique fin pour tenir la promesse de livrer les gros produits en une semaine", justifie le président.

La livraison des petits articles restera, en revanche, sous-traitée au moins pendant la saison.

Showrooms et e-commerce

Fort de cette nouvelle organisation, Oogarden estime être en mesure de franchir les 100 millions de chiffre d'affaires d'ici deux ans. Les ventes en ligne, soit près de 80 % de l'activité, resteront le moteur de la croissance, mais l'entreprise qui emploie 160 personnes, maintient néanmoins une présence physique avec des showrooms dans chaque entrepôt.

Derniers ingrédients de cette nouvelle stratégie de développement : une accélération du développement de produits innovants à marque propre et un siège social flambant neuf cinq fois plus grand que le précédent.

"Nous sommes parés pour les dix prochaines années", conclut Sylvain Legoux.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/11/2019 à 8:11 :
Bonjour. Ce n'est pas vrai vous annoncez un produit dispo alors qu'il ne l'est pas. C'est honteux. Je vais porter plainte contre ce site. Je ne vous souhaite pas une bonne journée.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :