Comment Cadeau maestro attaque le marché de la logistique e-commerce

 |   |  399  mots
Cadeau maestro dispose d'une boutique connectée en centre-ville de Saint-Etienne.
Cadeau maestro dispose d'une boutique connectée en centre-ville de Saint-Etienne. (Crédits : YP)
La PME ligérienne, spécialiste de la vente en ligne de gadgets et cadeaux insolites, vient de créer Camalo, une filiale dédiée à la logistique e-commerce. Un segment de marché difficilement couvert par les logisticiens traditionnels.

"C'est un marché à prendre", assure Sylvain Bruyère. Le gérant de Cadeau maestro (Loire), spécialiste de la vente en ligne de gadgets et cadeaux insolites, vient de créer Camalo, une filiale dédiée à la logistique e-commerce. Une nouvelle activité dont il espère qu'il générera plus d'un million d'euros de chiffre d'affaires d'ici trois ans. A ce jour, la structure emploie deux salariés et compte un premier client : la marque de jeux de société Le droit de perdre (Hauts-de-Seine).

Nouvel entrepôt

Cadeau maestro entend valoriser la compétence qu'il a acquise en sept années d'existence en matière d'expédition de petits colis. Grâce à son nouveau siège et entrepôt logistique de Veauche, l'entreprise ligérienne dispose d'un vaste espace lui permettant de gérer les stocks et les expéditions de marques cherchant à vendre directement à leurs clients finaux.

"Nous avons choisi de proposer une offre très simple, explique Sylvain Bruyère. Nous faisons payer 2,20 euros par commande expédiée. "

Selon le dirigeant, l'acheminement rapide de petits colis est un travail "que les logisticiens ont peu l'habitude de faire". Le groupe a investi 100 000 euros dans un ERP afin de gagner en rapidité dans la préparation de commandes.

Objet publicitaire

La PME ligérienne, qui emploie onze salariés pour un chiffre d'affaires de près de 2 millions d'euros (+ 56 % de croissance en 2015), se diversifie également dans l'objet publicitaire. Elle a acquis une machine de gravage laser afin de pouvoir personnaliser tout type de produits (cuir, bois, plastique, métal...). L'entreprise a également commencé à concevoir ses propres objets en vue de "bousculer le marché de l'objet publicitaire".

"On a beaucoup de demandes de professionnels qui nous demandent des produits personnalisés et en grande quantité", note Sylvain Bruyère. Un site internet dédié à cette clientèle a été récemment mis en ligne. Ce segment pourrait représenter à court terme 10 % de l'activité de l'entreprise.

Personnalisation

Les nouveaux équipements de la PME lui permettent également de se lancer dans la personnalisation de cadeaux pour les particuliers. Les internautes ont déjà la possibilité de personnaliser un produit test en ligne avec disponibilité immédiate ou le lendemain à la boutique stéphanoise du groupe. "Un marché énorme", estime Sylvain Bruyère qui entend positionner son groupe comme l'un des acteurs majeurs...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :