« Soit tu t'occupes d'eux, soit on s'occupe de ton cas »

 |   |  328  mots
(Crédits : Acteurs de l'Economie)
Témoignage d'un employé de la Fnac sur ses méthodes de management.

Septembre 2011. Un magasin de province. B* convoque l'équipe du département dont il est responsable. Extraits de la réunion, caractéristiques du climat managérial et du mouvement ascendant-descendant des pressions que subit puis répercute chaque strate managériale, 
qu'elle soit élevée - directeur de région - ou intermédiaire. "On m'a dit : B, il faut que tu fasse une réunion électrochoc (…). J'ai l'impression d'avoir été berné. Certains d'entre vous sont moins bons, mais en plus ils sont mauvais. Ceux-là, je vais les voir prioritairement. On m'a dit : ceux-là, soit tu leur dis clairement par écrit, puisqu'ils n'ont pas l'air de comprendre, soit on te le dit à toi, B, de manière écrite. Mais on ne te le dira qu'une fois. En clair soit tu t'occupes d'eux, soit on s'occupe de ton cas. C'est eux ou toi (…). Les plus décalés seront vus de manière très cartésienne, très basique, on va se l'écrire ; ce ne sont pas mes propos, mais ceux de ma direction (…). Certains, on se demande ce qu'ils foutent là (…). Aujourd'hui, je tire à vue. Soit il y a des résultats, soit ça se passe dans la douleur. Je ne suis pas payé pour accepter des personnes qui font des trous dans la coque (…). Je suis au pied du mur, bien plus que vous (…). Ce n'est pas mon profil de responsable de département d'être constamment derrière vous, avec une batte de base-ball, pour vous shooter la gueule (…). Là, on va être radical, on va tout faire pour mater (…). C'est un point de non-retour. On est au pied du mur. C'est fini, la petite maison dans la prairie (…). Je ne suis pas un psy. Je suis épié. Moi aussi je me fais allumer. Je ne suis pas là pour mendier la charité de qui que ce soit, je suis là pour appliquer les règles". 

* L'identité du responsable a été modifiée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :