Le Crétin des Alpes, la marque du terroir qui grimpe, qui grimpe...

 |  | 979 mots
Lecture 5 min.
Fondée en 2016 à Grenoble, la marque de produits du terroir Le Crétin des Alpes est en pleine ascension et compte bien continuer à se déployer au sein des foyers cet hiver.
Fondée en 2016 à Grenoble, la marque de produits du terroir Le Crétin des Alpes est en pleine ascension et compte bien continuer à se déployer au sein des foyers cet hiver. (Crédits : DR)
NOEL AVANT L'HEURE, EPISODE 1. Transformer une insulte ou d’une moquerie, en avantage. C’est ce qu’a tenté Yann d’Ascoli : après une carrière dans la communication territoriale, ce grenoblois a tout plaqué il y a quatre ans pour lancer sa propre marque de produits du terroir avec un nom difficile à oublier, Le Crétin des Alpes. Depuis, il surfe sur une notoriété grimpante, qu’il espère encore faire fructifier cette année, malgré l’annulation des marchés de Noël et la mise sous cloche des stations...

« Tout est parti d'une blague, avec un ami restaurateur grenoblois, Laurent Gras - propriétaire du restaurant Le Père Gras à la Bastille- : je lui disais pourquoi pas créer une marque de produits du terroir, on l'appellerait alors le Crétin des Alpes », se souvient Yann d'Ascoli, l'un des trois cofondateurs et dirigeant de la marque.

La blague d'un soir s'est transformée en l'aventure d'une vie, qui lui permet désormais d'employer trois salariés et de distribuer ses produits dans près de 400 points de vente. Situés à 90% en région Auvergne Rhône-Alpes, mais également, sur les circuits nationaux, grâce à un partenaire, les Laiteries Gilbert, qui dispose d'une trentaine de fromageries en France.

« Nous sommes également présents en GMS, en épicerie de proximité, en office du tourisme ou encore dans des caves à vins », souligne Yann d'Ascoli. Depuis, quatre ans plus tard, sa marque comptabilise désormais une quarantaine de références, sucrées, salées, liquides, solides. Que ce soit sur le terrain des produits destinés à l'apéritif, des biscuits, confitures ou encore des brioches...

De quoi alimenter un chiffre d'affaires de...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/12/2020 à 14:47 :
C'est une excellente idée, en plein dans l'air du temps c'est vraiment bien joué.

Et il faut savoir que ce terme remonte à une époque dans laquelle on a trouvé des habitants vivant reclus, totalement isolés dans les Alpes mais à qui il manquait de l'iode dans l'alimentation générant des pathologies cérébrales et physiques. Le mot "crétin" était à l'origine la désignation du malade portant ces pathologies et n'était pas du tout une insulte.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :