Startup : Mon Potager.com s'attaque à la Chine

 |   |  415  mots
Thierry Desforges, créateur de Monpotager.com
Thierry Desforges, créateur de Monpotager.com (Crédits : DR)
La startup lyonnaise Monpotager.com élargit ses horizons. Thierry Desforges, son créateur, souhaite exporter le concept en Chine, et proposer aux habitants de Pékin de produire leurs légumes par simples clics.

La jeune pousse lyonnaise Monpotager.com s'implante en Chine. Après s'être considérablement développé en France, avec 350 000 euros de chiffres d'affaires pour cinq salariés, la startup voit plus large. Elle prévoit ainsi une implantation à la fin de l'année sur Pékin. Monpotager.com permet aux citadins de louer une parcelle de terre pour qu'un producteur y cultive des légumes. Le service comprend aussi la livraison des produits.

Un voyage comme amorce

Vainqueur du Pulse Contest dans la catégorie "Ville Intelligente" en juin 2014, Thierry Desforges a par la suite été invité en Chine, pour des rencontres d'affaires. "Je suis allé à Shenzhen. J'ai vu une opportunité de marché avec l'émergence d'une classe moyenne dotée d'un fort pouvoir d'achat". Pour s'implanter, il compte recruter 5 à 6 personnes d'ici deux ans, et mettre en place un maillage de correspondants locaux.

"On prévoit un environ une personne pour 200 clients".

La Chine, pays de défis

S'implanter en Chine représente pas mal de risques pour une petite startup comme Monpotager.com, notamment celui de se faire voler son projet "Si on n'a pas les bons contacts, on peut arriver sur place, proposer son projet à des investisseurs et se le faire piquer au final". Se sentant inexpérimenté et pas assez développé pour y aller seul, il a souhaité s'associer à des Français connaissant le milieu.

"Les Chinois sont très différents dans leur manière de procéder, on m'a souvent dit 'lancez-vous, et si ça marche, on vient mais avec nos conditions'", témoigne Thierry Desforges.

Plus tard, il est contacté par des Business Angels français bien implantés en Chine, et intéressés par le projet.

Une production plus raisonnée qu'écologique

"On va s'attaquer en Chine à la classe moyenne, qui consomme de plus en plus de légumes et qui souhaite de plus en plus des produits de qualité". Et par produit de qualité, Thierry Desforges entend une production raisonnée plutôt que biologique. Il mise sur ce type d'agriculture depuis les débuts de la startup. Les critères de la production raisonnée seront aussi appliqués à la filiale Chinoise. Pour l'instant, l'entrepreneur ne sait pas quel type de produits il pourra proposer : "Les agriculteurs vont produire en fonction de ce que veut le client".

La Chine n'est surement pas la dernière étape pour Monpotager.com, Thierry Desforges a déjà confirmé, "avoir déjà d'autres idées d'implantations".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :