A Valence, la cantine d'Anne-Sophie Pic

 |   |  406  mots
Cette cantine d'un autre genre est située place Championnet.
Cette cantine d'un autre genre est située place Championnet. (Crédits : Benoit Linero)
En juin dernier, Anne-Sophie Pic a ouvert un fast-food en plein cœur de Valence (Drôme). Le "DailyPic" propose des produits sains et naturels, accessibles à toutes les bourses.

La chef valentinoise triplement étoilée, Anne-Sophie Pic, aime faire partager sa passion. Après l'ouverture d'une école de cuisine, d'une fondation et l'écriture de plusieurs livres, cette chef a ouvert une "cantine" dans le centre-ville de Valence. Le "DailyPic", fruit d'une réflexion de trois ans, vise là-encore à rendre la (bonne) cuisine accessible à tous.

Restauration rapide haut de gamme

Il n'y a de rapide que le nom. Les produits proposés sont préparés avec les mêmes exigences que ceux qui sont servis dans les autres établissements Pic.

"Chez DailyPic, il s'agit de proposer tous les produits pour le plus grand nombre. Il faut quand même un budget pour manger au restaurant. Nous proposons ici la cuisine Pic, du fait-maison, à partir de 4 euros. L'école de cuisine, créée en 2008, a pour vocation de permettre à toute personne de découvrir la gastronomie. DailyPic s'inscrit vraiment dans cette continuité", explique David Sinapian, président du groupe Pic.

Le montant de l'investissement s'élève à 500 000 euros. Afin de s'assurer un modèle économique viable, tout en étant compétitif, Anne-Sophie Pic a créé des recettes où la pasteurisation était possible. Les produits peuvent ainsi être conservés plus longtemps et garder toutes leurs saveurs ainsi que leurs valeurs nutritives. Ceux-ci sont préparés dans les cuisines du restaurant de la chef étoilée, le navire amiral du groupe, également implanté à Valence.

D'autres DailyPic pourraient voir le jour

Cette "cantine" d'un nouveau genre a été lancée en juin dernier. Six mois plus tard, forte est de constater qu'elle a plutôt bien été accueillie. Les habitants se sont appropriés le lieu et les clients s'y rendent tout au long de la journée, avec bien entendu des pics d'activité lors du déjeuner.

"Il y a 36 places à l'intérieur et 20 en terrasse, lors de beaux jours. On compte aussi beaucoup de ventes à emporter. Parmi elles, des entreprises qui achètent des lots de verrines pour leurs collaborateurs par exemple. Mais il y a encore de la pédagogie à faire. Il s'agit d'une vraie cuisine, des produits frais et naturels", insiste David Sinapian.

Le concept intéresse. Le groupe Pic a déjà noué des contacts avec de potentiels investisseurs afin qu'il s'exporte dans d'autres contrées.

>> Pendant les fêtes de fin d'année, retrouvez sur notre site notre série consacrée aux innovations et concepts gastronomiques

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/12/2014 à 1:08 :
J'ai pas encore eu le temps d'y passer, mais je suis plutôt contente de dailyPic qui propose des menus à 8 euros pour les enfants. Certes c'est le double du magdo mais au moins je serai sereine de servir ça m'a fille le samedi midi !
a écrit le 23/12/2014 à 18:26 :
Ras le bol du pic à tout va hotel restaurant 3 étoiles restaurant bistro épicerie fine daily pic caviste et puis quoi encore elle en gagne pas assez comme ça
Réponse de le 27/12/2014 à 9:41 :
rien n a voir avec le magdo

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :