Greentech : Lactips lève 13 millions d’euros pour réduire la pollution plastique

 |   |  693  mots
(Crédits : DR)
La startup stéphanoise développe un plastique biodégradable et hydrosoluble à partir d’une protéine issue du lait. Elle vient de lever 13 millions d’euros auprès de SPI et de MCHC, un fonds d’investissement du Japonais Mitsubishi. Elle va lui permettre d’investir dans une nouvelle usine de production, entre Lyon et Saint-Etienne, et d’accélérer le développement d’applications pour de nouveaux marchés cibles, notamment l’agroalimentaire.

Une marche de plus pour Lactips. La troisième, et la plus importante, pour cette startup implantée dans la région stéphanoise. Elle vient d'annoncer une levée de fonds de 13 millions d'euros auprès du fonds SPI (Société de Projet Industrie - fonds géré par Bpifrance) et de Diamond Edge Ventures (DEV), fonds d'investissement de Mitsubishi Chemical Holdings Corporation (MCHC).

Après une première levée de fonds en 2016 d'1,2 million d'euros et une seconde de 3,7 millions à l'été 2018 auprès du Crédit Agricole Loire Haute-Loire, BNP Paribas Développement et BASF Venture Capital, il s'agit donc de son troisième tour de table. Sans compter la subvention européenne d'1,5 million d'euros décrochée en 2017 dans le cadre de l'appel à projets européen H2020.

Pour Bpifrance, cet investissement signe le soutien à une industrie en cohérence avec la transition...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/05/2020 à 14:30 :
Comme si le plastique inventé à partir du lait était récent!
c'est plus que millénaire ce truc.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :