Covid-19 : Le visage du déconfinement à la grenobloise

 |   |  1229  mots
A Grenoble, un nouveau plan vélo prévoit l'ajout de 18 km de pistes cyclables transitoires d'ici cet été sur des axes principaux.
A Grenoble, un nouveau plan vélo prévoit l'ajout de 18 km de pistes cyclables transitoires d'ici cet été sur des axes principaux. (Crédits : Grenoble-Alpes Métropole)
Les collectivités ont tour à tour précisé les contours du déconfinement à l’échelle grenobloise, applicable dès ce lundi. Avec, en premier lieu la réouverture de plusieurs services municipaux, la reprise des chantiers municipaux ou encore des transports publics, avec de nouveaux protocoles. Grenoble, fief du maire EELV Eric Piolle, mise sur un nouveau plan vélo temporaire, lancé il y a quelques jours aux côtés de Grenoble Alpes Métropole, ainsi que sur un fond métropolitain de soutiens aux petits commerces.

Dans une visioconférence, menée quelques minutes seulement après la prise de parole du Premier Ministre, le maire EELV de Grenoble Eric Piolle a listé à la presse les mesures spécifiques mises en place dès ce lundi. Avec, à la clé, un nouveau mot d'ordre de "prudence sanitaire".

"Il s'agit d'une reprise progressive, mais pas d'un plan de reprise de l'activité comme avant. Il faut garder l'état d'esprit de prudence sanitaire et s'adapter", a cependant nuancé Eric Piolle.

Du côté des services publics tout d'abord, avec des parcs et jardins qui réouvriront dès le 11 mai, tandis que les marchés, dont le fonctionnement avait été réduit, monteront progressivement en capacité jusqu'au 2 juin. Mais en conservant, toujours, les règles de distanciation sociale ainsi qu'une priorité pour l'instant aux commerces alimentaires. Les brocantes et vides-greniers sont pour l'instant toujours exclus. Les services d'accueil de la ville seront réaménagés, avec un protocole comprenant une désinfection des mains à l'entrée, un nettoyage renforcé du matériel ainsi qu'une gestion des flux et une jauge d'accueil divisée de moitié, fonctionnant sur prise de rendez-vous. Le stationnement automobile redeviendra quant à lui payant dès ce lundi, mais avec une " forme de pédagogie" et une reprise des contraventions à compter du 14 mai.

Perçu comme l'un des nerfs de la guerre en cette période de crise, le maire de Grenoble a également annoncé la réception d'une première série de 200 masques "OCOV", sur les 7 500 unités commandées par la ville à ce jour. Fabriqués par un collectif grenoblois en partenariat avec le CEA de Grenoble, une partie de ces masques, réutilisables 100 fois, devraient être mis à disposition des quatre Ehpads présents sur le périmètre grenoblois pour des prêts aux visiteurs, ainsi qu'aux agents de la ville et du CCAS.

Ces stocks interviennent en plus des 9 millions de masques commandés par le président de la Région AURA, Laurent Wauquiez, sur l'ensemble du territoire.

Eric Piolle a cependant regretté que "le gouvernement n'ait pas souhaité s'appuyer, comme prévu à l'origine, sur le couple maire - préfet plutôt que sur les acteurs de la grande distribution", tout en se disant prêt à distribuer les masques fournis par la Région,"lorsqu'ils seront disponibles".

Un plan de distribution s'appuiera sur 14 centres de proximité, avec un dispositif de prise de rendez-vous...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :