Covid-19 : Michelin lance la production de masques chirurgicaux dans ses usines européennes

 |   |  584  mots
(Crédits : DR)
Florent Menegaux démontre ses qualités de capitaine d’industrie face à la crise du Covid19. Fidèle à son ADN, le groupe Michelin innove pour traverser la crise, tant au niveau médical que celui de la mobilité et de la responsabilité sociétale. Le Groupe se mobilise sur tous les fronts pour la production de masques et de visières. Dix usines démarrent en Europe dès le mois d’avril 2020.

Depuis le début de la crise sanitaire, une course contre la montre s'est engagée pour augmenter le nombre de masques disponibles en France et dans le monde. Pour faire face à cette urgence, Michelin a mobilisé ses équipes et ses expertises recherche, matériaux, manufacturing, veille scientifique, etc. pour développer, fabriquer et mettre à disposition, dans des délais extrêmement courts, différentes solutions de masques, en grande quantité. A l'image de son implication, en France, dans le collectif VOC-COV qui vient d'annoncer le développement et la pré-industrialisation d'un masque réutilisable.

Lire aussi : Covid-19 : En Auvergne-Rhône-Alpes, un collectif lance la production de masques réutilisables 100 fois

Après une phase d'initialisation, Michelin va produire à terme, chaque semaine, dans ses ateliers ou en coordination avec des partenaires ou des sous-traitants, près de 400 000 masques chirurgicaux de catégorie 1.

En Europe, dix sites ont déjà été retenus pour les fabriquer : en France, à La Combaude et Ladoux, près de Clermont-Ferrand, à Bourges, Golbey (Vosges) et Joué les Tours (Indre et Loire) ; et Olsztyn (Pologne), Zalău (Roumanie), Bamberg (Allemagne), Alessandria et Cuneo (Italie). La capacité européenne se renforcera dans les semaines suivantes grâce au déploiement d'initiatives similaires en Amérique du Nord.

A travers cette démarche, Michelin entend participer activement à la lutte mondiale contre la pandémie de COVID-19, à la fois en augmentant ses dons de masques aux personnels de santé dans les pays où Michelin est implanté mais aussi en se donnant les moyens de préserver la santé et la sécurité de ses salariés en les équipant de masques.

"Chez Michelin on est toujours très positif. L'entreprise est assez solide et notre idée, c'est de faire face. En ce moment on innove dans des tas de domaines pour aider la société, le milieu hospitalier, et en même temps temps, d'un point de vue économique, il faut sortir du confinement le plus rapidement possible. Nous commençons à le faire. Progressivement l'économie va se remettre en état," expliquait Florent Menegaux, le président de Michelin au micro de RTL lundi matin.

Innover pour la société et le milieu hospitalier

A la demande de plusieurs hôpitaux français, Michelin vient également de commencer la production de visières en polycarbonate stérilisables pour une utilisation en milieu hospitalier. Dès la semaine prochaine, le Groupe coordonne la sous-traitance de 10 000 visières.

Enfin, le Groupe est impliqué dans de nombreux autres projets qu'il s'agisse de respirateurs, de pièces pour des appareils médicaux, de billots hospitaliers ou encore de gel hydroalcoolique. Depuis quelques jours déjà Michelin travaille à fabriquer des pièces pour des respirateurs.

"On aide Air liquide, et une coalition d'entreprise se met à fabriquer plus de respirateurs. Nous-même avons un projet d'assemblage et de fabrication d'un autre type de respirateur", détaille le président directeur général.

C'est l'une des force du groupe, présent dans le monde entier, "pour la gestion du Covid19, nous avons capitalisé sur l'expérience en Chine" précise Florent Menegaux. Depuis plusieurs semaines, le Groupe avait pris la décision de fermer ses sites industriels dans les pays les plus touchés en Europe par la pandémie, pour protéger ses salariés.

Il a annoncé relancer la production de pneumatiques, "indispensables pour les véhicules de secours, les camions, les engins de génies civils" sur trois sites français à Troyes, le Puy-en-Velay et Clermont-Ferrand.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :