SFAM : un plan de développement qui ne devrait pas être (trop) contrarié par la crise

 |   |  438  mots
(Crédits : DR)
SFAM, leader du courtage en assurance pour les appareils mobiles, poursuit sa croissance et table sur un plan ambitieux pour 2020. Son dirigeant, Sadri Fegaier, estime que le groupe ne devrait pas être trop impacté par la crise du Coronavirus.

Sadri Fegaier, le patron de SFAM, géant drômois du courtage en assurance pour les appareils mobiles, n'est pas inquiet. Son groupe avait enregistré un volume d'affaires de 740 millions d'euros en 2019 (contre 470 en 2018) et annonçait en début d'année une prévision 2020 à 1,03 milliard d'euros. Soit une croissance de plus de 2400% sur les 5 dernières années.

Lire aussi : Sadri Fegaier (SFAM), l'agent tous risques

"Il est vrai que tous les magasins, ou presque, sont fermés en Europe. Mais nous devrions atterrir à 1 milliard d'euros malgré tout. Car nous connaissons une croissance tellement importante que nous n'intégrons pas les nouveaux partenariats et les nouveaux distributeurs à nos prévisions tant que les contrats ne sont pas signés. Nous allons perdre 200 000 ventes pour chaque mois de confinement. En revanche, elles seront largement compensées par la mise en place de nouveaux points de vente sur le deuxième semestre et en 2021", estime le fondateur de SFAM.

Croissance forte à l'international

Le plan stratégique 2020 de SFAM, par ailleurs deuxième actionnaire de la Fnac-Darty, prévoit le recrutement de 1 100 nouveaux collaborateurs dont 600 en France (300 à Romans-sur-Isère, 200 à Roanne, 100 à Paris) et 500 à l'international. Ce plan s'appuie sur trois axes : le développement de nouvelles offres, l'augmentation du nombre de distributeurs et l'implantation sur de nouveaux marchés européens.

"Nous sommes déjà très bien installés en Espagne, l'année dernière ce pays a représenté plus de 40% de notre volume d'affaires. Les premières ouvertures en Italie étaient programmées pour fin mars, elles se feront après la crise. L'implantation en Allemagne est programmée pour septembre», constate Sadri Fegaier. Le groupe est par ailleurs déjà présent en Belgique et en Portugal.

Autre axe de croissance du groupe : le développement d'Hubside, une offre de création de sites web ultra-rapide lancée mi-2018 avec Jo Wilfried Tsonga comme ambassadeur, disponible jusqu'ici uniquement en ligne et dans un magasin ouvert à Salaise-sur-Sanne (Isère) en septembre dernier.

"Notre ambition est de créer un réseau de franchises vendant le service Hubside mais aussi des produits de téléphonie (dont 50% recyclés), nos assurances et des produits connectés comme des trottinettes, des drones, des casques virtuels".

Objectif : 100 magasins en 2020/2021. En attendant le déconfinement et la possibilité d'avancer sur la mise en place de nouveaux magasins/distributeurs, 20% des équipes télétravaillent pour assurer le service.

"Notre plan de continuité était prêt, il a pu être mis en œuvre sans problème", affirme le dirigeant.

Le reste des salariés a été placé en chômage partiel depuis le 16 mars dernier.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/05/2020 à 9:16 :
Bonjour,
c'est honteux de voir que ce Mr Fegaier s'enrichit sur le dos des consommateurs par des prélèvements abusifs et qui ne s'arrêtent pas! j'ai signé au départ mais cela fait plus de 6 mois que j'essaie de leur faire stopper ces prélèvements mais cela continue, c'est vraiment honteux d'afficher une telle fortune et de continuer en se servant sur les comptes des consommateurs, pas du tout fortunés eux et qui comptent à la fin du mois.
Réponse de le 11/05/2020 à 16:08 :
Je vous conseille de faire opposition aux prélèvements via votre banque ou alors si vous le courage, tentez une réclamation via les forums (UFC que choisir, 60 millions de consommateurs) ils sont assez présents dessus (e-reputation oblige...).
Bon courage !
a écrit le 20/04/2020 à 14:13 :
Bonjour,
Il ne faut pas faire d'article sur cette société SFAM. J'ai également été victime d'une escroquerie, comme tellement d'autres !
a écrit le 07/04/2020 à 17:47 :
Madame, monsieur,
Indignation est le môt le plus approprié pour définir vos méthodes de prélèvements non autorisé sur le compte de personnes physique..j ai été victime de vos escroqueries trois fois en un seule mois.. Les vendeurs de Cdiscunt qui nous font signaler nos coordonees de banque sur leurs applicatif au moment de nos achats et vous le directionnent, nos donnés personnelles affin que vous augmentez vos chiffre d'affaire en vos servant sur nos comptes courrant par des prellevements, cela sournoisement fait.. Car je eu la mauvaise surprise d apprendre que moi aussi, fais partie de ces victimes de vos enjeux de prélèvements et, auquel je conteste véhément.
Votre adresse d email est hors service et je ne puis vous contester par mail.
Candida Sueli A. Rebouças.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :