Formation : Bientôt deux écoles du numérique dans la Loire

 |   |  407  mots
(Crédits : DR)
L’organisme de formation roannais One Value compte ouvrir deux écoles du numérique dans les prochains mois.

Baptisée Garage 404, en référence à la fameuse et agaçante erreur 404, une école privée du numérique destinée aux enfants, dès 7 ans, devrait voir émerger ses premières implantations dans les prochaines semaines. Un projet porté par le Roannais Ludovic Cabanne, par ailleurs à la tête de l'école Simplon Roanne, du centre de formation One Value et de l'agence web lyonnaise Kaffeïn (4 salariés et 4 associés ; CA 2019 : 500 000 euros).

"En France, il faut attendre la classe de seconde pour commencer à toucher un peu, très légèrement, au développement et au code. C'est trop tard ! Le numérique n'a toujours pas sa place, en France, dans le milieu scolaire", explique Ludovic Cabanne.

"Un niveau équivalent à celui de Simplon"

L'école sera lancée sous forme de test à Roanne, dans un premier temps, puis dans sa version définitive dès la rentrée scolaire 2020 à Roanne et Saint-Etienne.

"Nous formerons trois groupes : les 7/12 ans, les 12/16 et les plus de 16. A raison de deux heures par semaine, pendant trois ans, ils obtiendront un niveau équivalent à ceux suivant le cursus Simplon. Des écoles privées commencent à émerger à Paris, à Lyon ou à Nice par exemple. Je crois que notre innovation, notre différenciation, consiste dans la mise en œuvre d'un vrai parcours pédagogique, et d'un encadrement réel", assure le porteur de projet.

L'ambition de chiffre d'affaires, pour chaque école, est modeste, - 60 000 euros environs -, mais c'est leur multiplication qui devrait assurer un modèle économique viable au projet.

Seconde étape : les décrocheurs

Garage 404 ne compte pas s'en tenir là. Et vise, à terme, les décrocheurs scolaires.

"J'aurais aimé démarrer immédiatement sur ce sujet mais nous avons un point d'achoppement sur le sujet des financements. Pour le moment, les collectivités locales et les organismes de financement ne nous suivent pas !", regrette le fondateur de One Value.

"Je pense qu'à terme nous réussirons. Comme sur mes autres projets, je ne me décourage pas !", promet-il, en référence à d'autres de ses projets avortés (comme celui de la création d'une école roannaise des mobilités en partenariat avec la startup lyonnaise Carl Move) ou encore en phase de recherche de modèle rentable (comme la plateforme de référencement locatif Onlouaki).

Ludovic Cabanne prévoit par ailleurs d'ouvrir, à la rentrée scolaire 2020 également, une école Simplon à Saint-Etienne, ville encore non pourvue de ce dispositif.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :