Industrie : Michelin pourrait installer sa production de piles à hydrogène dans la région lyonnaise

 |   |  533  mots
Florent Menegaux en visite sur le site des Gravanches, à Clermont-Ferrand en novembre 2019
Florent Menegaux en visite sur le site des Gravanches, à Clermont-Ferrand en novembre 2019 (Crédits : DR)
L'Usine du futur sera vertueuse pour l'environnement et malgré les annonces de fermeture de site à la Roche-sur-Yon, Florent Menegaux reste optimiste sur la compétitivité des sites Michelin en Auvergne-Rhône-Alpes. Il mise, entre autres, sur la production de piles à hydrogène et sur des sites zéro émission de CO2.

Michelin a créé avec Faurecia, entreprise technologique leader de l'industrie automobile, Symbio, une co-entreprise regroupant l'ensemble de leurs activités dédiées à la pile à hydrogène. Leur ambition : devenir un leader mondial de la mobilité hydrogène tandis que la demande pour la mobilité électrique devrait considérablement augmenter d'ici 2030. La part de l'hydrogène devrait alors atteindre 2 millions de véhicules, dont 350 000 camions.

Construite autour d'un écosystème unique, cette co-entreprise est chargée de développer, produire et commercialiser des systèmes de piles à hydrogène pour les véhicules légers, utilitaires et les poids lourds ainsi que pour d'autres...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/12/2019 à 7:55 :
Très intéressé et très admiratif par les entreprises innoventes.
En France il y a toujours trop de lourdeurs et d'inerties

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :