Paprec inaugure un centre de tri XXL aux portes de Lyon

 |   |  482  mots
(Crédits : DR)
A Chassieu, le spécialiste du traitement des déchets, triera chaque année entre 50 000 et 70 000 tonnes de déchets issus de la collecte sélective opérée dans l'agglomération lyonnaise, mais aussi dans d'autres villes de la région.

Plus de 11000 mètres carrés de terrain, 8000 mètres carrés couverts et quelques 60 000 tonnes de déchets triés en cinq jours. Les chiffres sont à la mesure du défi environnemental relevé par la toute nouvelle usine du groupe Paprec à Chassieu. Ce site en service depuis fin août, a nécessité 25 millions d'euros d'investissement. Il est l'un des quatre plus importants sites de retraitement de Paprec Group en France. Mais au-delà des chiffres, ce sont les technologies des équipements qui devraient en faire un site de référence en matière de tri.

"Nous sommes sur l'une des usines les plus modernes de France", affirme Stéphane Leterrier, directeur général adjoint de Paprec Group.

Automatisation maximale

Baptisée Trivalo 69, l'usine de Chassieu est équipée de trieurs optiques capables de séparer les déchets, grâce à une reconnaissance infrarouge. Par ailleurs, un robot permet d'aller chercher les dernières matières valorisables.

"Aujourd'hui 95 à 97% des opérations de tri sont réalisées mécaniquement, ce qui ne signifie pas que nous pouvons nous passer des compétences des hommes, spécialement pour réaliser les opérations de contrôle qualité et affiner le tri", explique le directeur général adjoint de Paprec Group.

Ce process opéré à travers des machines et des tapis de tri, permet de valoriser la quasi-totalité des déchets issus de la collecte sélective, afin de les remettre dans les circuits de production.

"Les matières issues du recyclage sont les nouvelles matières premières du XXième siècle", estime Jean-Luc Petithuguenin, président de Paprec Group.

L'usine déjà à plein régime

Et même si la réduction de la production de déchets reste l'objectif ultime des défenseurs de l'environnement, la matière première recyclée semble une source inépuisable. A Chassieu, l'usine Paprec est ainsi déjà pratiquement saturée.

"Nous avons installé cette usine d'abord pour traiter les déchets issus de la collecte de l'agglomération de Lyon, car nous avons gagné l'appel d'offres de la métropole. Nous traiterons aussi sur ce site des déchets en provenance de collectivités de l'Ain, du Rhône, de l'Isère et de la Loire", indique Stéphane Leterrier.

Ainsi, chaque année, plus de 40 000 tonnes de déchets issus de la métropole de Lyon seront traités à Chassieu. En ajoutant ceux des collectivités voisines, le site retraitera environ 53 000 tonnes de déchets dès les prochains mois. Et en 2020, il assurera le tri de déchets venus du bassin de Clermont-Ferrand, le temps que l'usine locale soit modernisée.

Au final, l'an prochain 70 000 tonnes de déchets devraient transiter par Chassieu pour être triés avant d'être remis dans les circuits de production. La capacité de tri du site sera alors à son apogée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :