Loire : Le groupe Nourrisson éclaté en trois nouvelles entités

 |   |  812  mots
(Crédits : DR)
Les entreprises LZF, Viswood et Financière du Lignon (Rouleaux Pack) ont déposé une offre commune pour la reprise du groupe Nourrisson.

La PME montbrisonnaise spécialisée dans le foret de perçage pour le bois et le béton (12,5 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2018 ; 140 salariés) avait été placée en redressement judiciaire au cœur de l'été.

Lire aussi : Loire : En difficulté, le groupe Nourrisson doit se recentrer sur son activité historique

Son sort est désormais scellé, la suite des événements a été validée par le Tribunal de commerce. Alors que son dirigeant, Vincent Nourrisson, espérait céder la partie négoce (représentant les 2/3 du chiffre d'affaires) pour se recentrer sur son activité industrielle historique, il a dû finalement accepter de se séparer de l'intégralité de l'entreprise détenue à plus de 90% par sa famille.

"La mise en redressement judiciaire a fait fuir de nombreux clients, nous étions trop affaiblis pour nous maintenir sur la partie industrielle", regrette-t-il.

Trois industriels ligériens se sont associés pour reprendre les différentes entités du groupe Nourrisson, ainsi que 70 des 140 salariés. Il s'agit du groupe de mécanique LZF à Saint-Germain-Laval (Lionel Zurro), Viswood à Sury-le-Comtal (Famille Poizat) et la Financière du Lignon (Christian Gauchon, dirigeant de Rouleaux...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :