Or en Cash vise 100 boutiques à fin 2020

 |   |  548  mots
Le réseau Or en Cash compte actuellement 81 succursales
Le réseau Or en Cash compte actuellement 81 succursales (Crédits : DR)
Le groupe isérois de boutiques de rachat d'or et de métaux précieux continue de se déployer avec l'ouverture prévue d'une vingtaine de succursales d'ici à la fin de l'année prochaine. En pleine expansion, Or en Cash se diversifie avec une offre d'investissement dans l'or, "redevenu une valeur refuge" selon son dirigeant.

Bourg-en-Bresse, Bordeaux, Lyon Croix-Rousse, Aurillac, Besançon... Voici quelques-une des prochaines implantations prévues par Or en Cash. Le groupe de rachat d'or et de métaux précieux à des particuliers, basé à la Verpillière, en Isère, projette une vingtaine d'ouverture d'ici à fin 2020 pour passer la barre des 100 boutiques en France.

Détenu à 100% par le fondateur Christophe Gerber et son épouse, le réseau de 81 succursales Or en Cash (60 millions d'euros de chiffre d'affaires attendu cette année, près de 150 salariés) ambitionne une croissance de 30% par an au cours des trois prochaines années. En dupliquant sur l'ensemble du territoire français son concept né en 2009 par la création d'une première boutique dans le petit village isérois de Corbelin.

"Les clients viennent chez nous pour transformer l'or de bijoux qu'ils ne portent plus en nouveau projet : une voiture, un voyage... Tous les jours, nous reversons plus de 200 000 euros en cash contre le rachat de métaux précieux", indique Christophe Gerber.

Marché estimé : 200 boutiques hors région parisienne

D'après le dirigeant, ce sont près de 2 tonnes d'or (ainsi que plus de 2 tonnes d'argent, 10 tonnes d'argent...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :