Raidlight : Benoit Laval veut reprendre son atelier de production à Rossignol

 |   |  467  mots
(Crédits : DR)
Revendu au Groupe Rossignol en 2016, Raidlight Vertical est sous la menace de la délocalisation en Chine de son atelier de production. Son fondateur, qui a quitté l'aventure en février dernier, propose à Rossignol de reprendre l'atelier pour se lancer dans un nouveau projet de fabrication, sans lien avec Raidlight.

La nouvelle a été annoncée en début de semaine aux salariés. Rossignol engage un plan de restructuration concernant les 5 salariés de l'atelier de production de sa filiale Raidlight Vertical, spécialisée dans l'équipement des trailers et des coureurs à pied.

La raison évoquée :

"Pour des questions de compétitivité, la production sera probablement centralisée sur la Chine", explique-t-on du côté de Raidlight.

Avec une quinzaine de salariés, Raidlight continuera néanmoins de piloter ses activités depuis Saint-Pierre-de- Chartreuse en Isère. Rossignol avait...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :