Loire : Les papeteries Pichon comptent sur la robotisation pour accélérer leur croissance

 |   |  500  mots
(Crédits : DR)
L’entreprise ligérienne Pichon, fournisseur de matériel scolaire à destination des écoles, se prépare à son déménagement sur un site XXL, très robotisé mais étudié pour le bien-être de ses salariés.

Le compte à rebours a commencé. Dans moins de quatre mois, la filiale du groupe Manutan, spécialisée dans la fourniture de matériel scolaire aux écoles, quittera ses deux sites de Saint-Etienne et la Talaudière pour rejoindre ses nouveaux locaux à Veauche.

Alors qu'un chiffre de 20 millions d'euros d'investissement avait été annoncé en mars 2018, ce sont finalement 30 millions d'euros qui ont été injectés dans ce projet.

"Il s'agit du plus gros investissement de l'histoire de l'entreprise, et le second du groupe après le siège social de Gonesse", précise le directeur général, Thierry Cappé.

La moitié dans la construction de 18 000m² d'entrepôts et 3 300m² de bureaux, l'autre moitié dans les équipements.

Une robotisation poussée

La PME de 150 salariés (+150 intérimaires en période estivale) a en effet décidé de profiter de ce déménagement pour engager un vaste plan de robotisation.

"Nous ne fabriquons pas de produits, notre plus-value repose sur la qualité de nos services. La robotisation va nous permettre de soutenir nos salariés, de gagner en productivité ainsi qu'en qualité de commande.

Car même si les Papeteries Pichon ne sont pas sur le secteur du e-commerce, elles doivent...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/10/2019 à 23:11 :
30M d'investissement sur un CA de 60M pour des economies sur du carton et du bois (10 000 palettes) ?
Hahaha bravo vous etes en lice pour le prix nobel de l'economie?^^

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :