Santé : Sigvaris réorganise ses marques pour plus de lisibilité

 |   |  549  mots
(Crédits : DR)
Mastodonte français de la compression médicale, le Ligérien Sigvaris revoit en profondeur sa stratégie marketing. Objectif : développer sa notoriété et donc la préférence de marque.

Problématique de lisibilité de l'offre, confusion dans l'esprit des patients et des prescripteurs, manque de notoriété de marque... Autant de raisons qui poussent le groupe Sigvaris, s'affichant comme leader français de la compression médicale, à bouleverser totalement son approche marketing. Avec notamment une transformation radicale de sa politique de marque.

L'ETI familiale suisse, historiquement implantée dans la Loire, rationnalise et supprime ainsi sa kyrielle d'une trentaine de marques pour désormais afficher ses 3 500 références sous seulement deux appellations, Sigvaris et Dynaven, déclinables en plusieurs gammes.

"Nous avons mené une étude importante dans quatre pays, pour bien comprendre la relation de nos clients avec nos produits. Nous avons compris qu'au fil des innovations et des nouveautés produits, notre offre était devenue trop complexe, moins compréhensible pour les patients mais aussi pour les prescripteurs", souligne Stéphane Mathieu, directeur général Groupe Europe, South and West (110 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2018 ; 750 salariés en France).

"Nous avons décidé de nous positionner sur une nouvelle approche de nos patients afin notamment de...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/10/2019 à 21:49 :
On aurait aimé que Sigvaris fasse intervenir auprès des journalistes les véritables acteurs de ce travail et pas son patron, gestionnaire trop peu entreprenant de cette si belle entreprise.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :