Le centre de recherche grenoblois Naver Labs affine sa stratégie dans l'IA

 |   |  983  mots
(Crédits : DR)
Racheté en 2017 au groupe Xerox par le géant sud-coréen Naver, le centre de recherche a profité d’une visite du président de la métropole iséroise, Christophe Ferrari, pour évoquer sa stratégie. Avec, au menu, ses ambitions dans le domaine de l’intelligence artificielle, et ses projets à Meylan, où le groupe prévoit d’injecter plusieurs millions d’euros dans la rénovation de son site.

"Depuis le rachat du centre par Naver, nous sommes passés de 70 chercheurs, spécialisés dans les logiciels en intelligence artificielle, à près d'une centaine aujourd'hui, avec près de 26 nationalités différentes", annonce Michel Gastaldo, directeur de Naver Labs Europe.

Basé dans un ancien château rénové à Meylan, dans la périphérie grenobloise, ce centre de R&D constituerait aujourd'hui le plus grand centre de recherche privée français en intelligence artificielle, devant des acteurs comme Facebook, ou même Google.

"Nous avons embauché des spécialistes en traitement de la langue ou en techniques de machine learning et techniques de vision par ordinateur, en allant même jusqu'à débaucher des gens qui travaillaient chez Amazon en Allemagne, et d'autres en Inde ou aux Etats-Unis".

Trois axes principaux

Le géant technologique sud-coréen Naver, notamment propriétaire de l'application de messagerie Line, très populaire en Asie avait acquis en juin 2017 le centre de R&D de Xerox. Fondé en 1993, Naver Labs Europe est spécialisé dans des domaines tels que l'intelligence artificielle, l'apprentissage automatique, la vision par ordinateur, le traitement des données du langage naturel et...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :