Rheonova veut améliorer la prise en charge des maladies respiratoires

 |   |  492  mots
(Crédits : DR)
La startup grenobloise lance une opération de crowdfunding pour accélérer le développement de son outil de mesure de la viscosité du mucus bronchique.

Son potentiel de chiffre d'affaires est gigantesque : 340 millions d'euros sous cinq à dix ans. Et pour Christelle Lamoine, directrice générale de la Biotech grenobloise Rheonova, l'objectif est pourtant à portée de main.

"Nous avons une longueur d'avance car pour l'instant, nous n'avons aucun concurrent. Les barrières d'entrées réglementaires sont telles que nous ne pourrons pas être rattrapés facilement".

Pour accélérer, la startup lance une campagne de crowdfunding, sur Sowefund afin de lever 500 000 euros.

Améliorer le traitement des patients atteints de maladies respiratoires

Biologiste de métier, Christelle Lamoine a créé la startup en 2014 avec Jérémy Patarin, ingénieur de Grenoble INP et docteur en rhéologie. Leur positionnement : la mesure des fluides présents dans les poumons. Les deux professionnels développent un outil, un rhéomètre, permettant de mesurer la viscosité du mucus bronchique.

"235 millions de personnes sont concernées par des problèmes d'asthme, 329 millions par la BPCO (maladie chronique inflammatoire des bronches) et 80 000 par la mucoviscidose. Aujourd'hui, le suivi médical utilisant la spirométrie (mesure du souffle) et la bactériologie ne...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :