Ultra-trail : UTMB Group se structure pour préparer l'avenir

 |   |  485  mots
(Crédits : UTMB® - Franck Oddoux)
L’entreprise organisatrice de l’Ultra-Trail du Mont-Blanc (UTMB) vient de regrouper ses activités au sein d’UTMB Group. Objectif : préparer le transfert de l’entreprise familiale à la génération suivante.

Le message est très clair. "L'UTMB n'est pas à vendre et ne sera pas vendu", martèle Catherine Poletti, la présidente d'UTMB Group et cofondatrice, avec son mari Michel, de l'entreprise qui organise l'épreuve reine d'ultra-trail.

Lire aussi : UTMB, une entreprise gagnante

Cette année, 28 000 coureurs ayant obtenu leurs points de qualification avaient demandé leur inscription : 10 000 de 100 nationalités différentes ont couru un des sept parcours, après un tirage au sort destiné à limiter le nombre de coureurs, et ainsi maintenir un certain niveau de qualité, explique-t-elle.

Seize années après sa création, l'entreprise a vu ses activités se diversifier et s'étendre à l'international. Devenu une référence dans ce sport, l'UTMB peut s'appuyer sur une organisation bien rodée. À tel point que d'autres organisateurs à travers le monde ont tenté de copier ce modèle.

"Beaucoup cherchent à nous imiter. Nous préférons proposer des solutions pour aider d'autres courses en veillant à ne pas porter atteinte à l'image de la marque", observe Mme Poletti

Des franchises aux quatre coins du monde

Un réseau de franchises est en création. La démarche convient bien à ce sport, croit Catherine Poletti.

"Le trail running est un voyage, une découverte d'endroits, et de personnes de cultures différentes", illustre-t-elle.

La Chine accueille une des premières franchises d'UTMB Group. "Il y a cinq ans, nous avions 86 coureurs chinois, cette année ils étaient 300 après tirage au sort", constate la présidente d'UTMB Group.

La marque UTMB compte déjà deux franchises en activité : Oman by UTMB dans le Sultanat d'Oman, Ushuaia by UMTB en Terre de feu. L'année 2020 verra le lancement de deux nouvelles courses labellisées : Gaoligong by UTMB en Chine, Val d'Aran by UTMB dans les Pyrénées.

Préparer la transmission

Le couple Poletti compte désormais consacrer davantage d'énergie au développement de ses franchises internationales. Les deux enfants du couple, Isabelle et David, s'apprêtent à reprendre les activités opérationnelles, tandis que le couple fondateur se concentrera sur la stratégie d'UTMB Group (3 millions d'euros de chiffre d'affaires, 12 salariés).

"Nous voulons nous organiser pour préparer la suite, et pour que l'UTMB devienne une marque qui rayonne à l'international tout en gardant sa locomotive au pied du Mont-Blanc", précise Catherine Poletti.

Les différentes sociétés (Autour du Mont-Blanc, UTMB International...) ont donc été regroupées au sein de la société UTMB Group au 1er juillet dernier. La famille Poletti est majoritaire au capital d'UTMB Group, avec une participation minoritaire du Groupe Télégramme, propriétaire du quotidien breton le Télégramme, et via sa filiale OC Sport organisateur d'événements tels que la Route du Rhum, le Marathon de Genève, les Hautes Routes Cyclistes...

"Nous pouvons nous appuyer sur OC Sport qui a une expertise dans le domaine international", souligne Mme Poletti.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :