Onlouaki, la start-up qui veut redonner confiance aux propriétaires immobiliers

 |   |  458  mots
(Crédits : DR)
La startup roannaise Onlouaki développe une plateforme permettant de noter locataires et propriétaires. Avec en arrière-plan, l’objectif d’améliorer l’accès au logement. Une levée de fonds de 450 000 euros est à l’ordre du jour.

Restaurer la confiance entre locataires et propriétaires pour réduire le nombre de logements vacants et, pourquoi pas, à terme, faire baisser les loyers. Voici l'objectif affiché par le Roannais Ludovic Cabanne avec sa plateforme digitale Onlouaki.

Lancée fin 2017, elle affiche déjà plus de 600 inscrits. Pour accélérer le pas et la commercialisation au niveau national, le startupper, par ailleurs à la tête de Simplon.co Roanne, va mener une levée de fonds en deux temps : 150 000 euros d'ici à la fin de l'année et 300 000 euros l'année prochaine.

Afficher les performances des locataires et des propriétaires

"L'idée de Onlouaki est née d'une mauvaise expérience personnelle. J'avais un appartement en location. Mon locataire n'a pas payé ses loyers pendant 18 mois. Les dossiers peuvent être falsifiés, c'est extrêmement difficile finalement de choisir un locataire et cela génère un stress important", raconte Ludovic Cabanne.

Le concept d'Onlouaki : créer des comptes personnels affichant les performances des locataires et des propriétaires. Les locataires volontaires se font noter par leur propriétaire : est-ce qu'ils paient bien leur loyer, est-ce qu'ils prennent soin du bien, respectent-ils le voisinage ? Ces évaluations leur permettent de prouver à un prochain bailleur qu'ils sont des locataires de confiance et donc d'obtenir plus facilement le logement visé. Inversement, les propriétaires sont notés sur leur sérieux, leur respect de la législation etc.

"Les propriétaires sont rassurés. Et s'ils savent qu'ils n'auront pas à faire face à des impayés, ils seront peut-être disposés à réduire les montants des loyers", poursuit-il.

Lancée initialement sur un modèle payant, Onlouaki est désormais passée en accès gratuit pour tous, la rentabilité économique devant être assurée par des partenariats avec des acteurs du monde de l'immobilier (assureurs, financiers etc). Onlouaki est référencée depuis quelques mois par la FNAIM, ce qui devrait lui permettre de développer sa notoriété.

« Utilité publique »

"Ce n'est pas le projet du siècle pour devenir millionnaire ! Ce projet est, à mon sens d'utilité publique. Il peut avoir un impact fort sur l'accès au logement", insiste Ludovic Cabanne, qui n'a pas encore réussi à atteindre l'équilibre économique.

Dans cet esprit, il travaille sur un dossier de candidature au dispositif d'Etat beta.gouv.fr, réseau des incubateurs de startups d'Etat portées par des agents publics et destinées à créer de nouveaux services numériques pour améliorer le quotidien des Français. Fonctionnaire pendant plus de 20 ans (professeur de musique puis directeur de l'école de musique de Saint-Laurent de Chamousset dans le Rhône), il avait démissionné en septembre dernier pour se lancer dans le bain de l'entrepreneuriat.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :