Loire : En difficulté, le groupe Nourrisson doit se recentrer sur son activité historique

 |   |  706  mots
Le dirigeant de Nourrisson, également président de l'UIMM Loire, devrait se mettre provisoirement en retrait du mouvement patronal.
Le dirigeant de Nourrisson, également président de l'UIMM Loire, devrait se mettre provisoirement en retrait du mouvement patronal. (Crédits : Groupe Nourrisson)
La PME familiale Nourrisson, spécialiste du foret de perçage pour le béton et le bois, a été placée en redressement judiciaire cet été. Pour se sortir de ce mauvais pas, elle veut céder son activité négoce pour se recentrer sur son activité industrielle historique.

"Mon état d'esprit ? Je fais un état des lieux de mes erreurs". Vincent Nourrisson dirige la PME montbrisonnaise (42) éponyme, spécialisée dans la fabrication et le négoce de forets de perçage pour le bois et le béton. L'entreprise a été placée en redressement judiciaire au début du mois, elle emploie 85 salariés dans la Loire, 45 en Tunisie et 8 en Chine, pour un chiffre d'affaires total de 12,5 millions d'euros en 2018.

"J'ai fait des erreurs d'appréciation dans le timing, j'ai probablement été trop ambitieux sur notre capacité à absorber les dernières opérations de croissance et j'ai mal choisi mes partenaires informatiques et financiers. Il y a eu un faisceau de petites choses qui nous ont conduit à cette situation", déroule le dirigeant, affecté par les difficultés de cette PME dont le capital est détenu à 92% par sa famille.

Élément déclencheur : le retrait des banques

Pour Vincent Nourrisson, l'origine des difficultés est née d'une croissance externe, en novembre 2016 : l'acquisition des entreprises stéphanoises FOS (outils spéciaux pour l'industrie mécanique) et ABM (écrous de sécurité et de réglage). Objectif affiché à l'époque : construire dans les 5 ans un groupe...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :