Brut Butcher : "Nous ne sommes pas que des vendeurs de burgers"

 |   |  399  mots
(Crédits : stéphanie Gallo)
Créée en 2016 par le groupe Despi, l’enseigne stéphanoise de restauration rapide compte déjà 13 établissements. D’ici 3 ans, elle devrait en afficher une cinquantaine au compteur.

Trois nouveaux restaurants ont déjà ouvert leurs portes depuis le début de l'année, sept autres implantations sont programmées d'ici à fin 2019, notamment à Niort, Brive-la-Gaillarde et Poitiers. L'enseigne Brut Butcher compte aujourd'hui 13 restaurants répartis sur le quart Sud-Est de la France (CA 2018 : 9 millions d'euros ; objectif 2019 : 14,5 millions d'euros). D'ici trois ans, elle devrait en afficher une cinquantaine au compteur, sur tout l'hexagone. Sans créer de réseau de franchise.

" Nous recevons des propositions tous les jours mais nous ne souhaitons pas accélérer en passant par la franchise, contrairement à beaucoup d'enseignes de restauration pratiquant la franchise avec plus ou moins de succès. Nous voulons maitriser la chaine de valeurs de A à Z ", explique Mathias Tonielli, le pilote du concept.

Avec un investissement de 500 000 à 900 000 euros pour chaque ouverture, 5 à 12 recrutements à chaque fois, et une entreprise qui n'est pas encore tout à fait à l'équilibre, cette position est compatible avec les objectifs affichés grâce au soutien d'un actionnaire de poids : le groupe agro-alimentaire stéphanois Despi, spécialisé dans la transformation et le commerce...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :