Clermont-Ferrand : Woom.fr lève 1 million d'euros

 |   |  291  mots
Les fondateurs de Woom Guillaume et Gaspard Vorilhon
Les fondateurs de Woom Guillaume et Gaspard Vorilhon (Crédits : DR)
La startup clermontoise spécialiste de la réservation de loisirs en ligne lève 1 million d'euros pour financer sa croissance et son développement européen.

Après une première levée d'amorçage en juin 2017 de 750 000 euros, Guillaume et Gaspard Vorilhon, les deux frères fondateurs de woom.fr, ont su convaincre Sasu Jeremie Innovation 2, via SOFIMAC Regions et CACF Innovation pour 450 000 euros, ainsi que BPIfrance, BNP et Crédit Agricole.

"Après une année d'amorçage qui a prouvé le potentiel marché et la rentabilité du modèle, nous renforçons notre investissement afin d'accompagner le développement commercial de Woom. Gaspard et Guillaume ont construit une équipe d'experts en laquelle nous avons placé notre confiance", explique Yoann Ribay, directeur des participations chez Sofimac Régions.

Du financement participatif en complément

Une campagne de financement participatif en capital via la plateforme Incit'Financement vient compléter le dispositif. Elle s'étalera sur 6 semaine avec comme objectif de récolter 100 000 euros afin de renforcer l'assise financière mais également de bénéficier d'expertises parmi les investisseurs.

Les dirigeants visent le leadership du marché européen du click & book pour les loisirs à l'horizon 2021.

"Le marché de la réservation de loisirs en ligne se structure partout en Europe et affiche une croissance à deux chiffres. Notre ambition est d'en devenir le leader européen d'ici 2021", explique Guillaume Vorilhon.

Le déploiement de woom.fr se base sur une stratégie d'activation et de réassurance visant à une rentabilité dès le 1er achat, sur un prix innovant et sur l'intégration de nouveaux talents dans l'équipe à l'image de la dernière arrivée, Déborah Lepunski (Essec), qui a fait ses armes chez M6 Web et Au féminin.

Désormais entourés d'une équipe experte de 12 personnes, dont 2 basées à Paris, les deux fondateurs visent le million d'euros de chiffre d'affaires en 2019.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :