Giraudet veut relancer la vente en ligne

 |   |  595  mots
(Crédits : DR)
Giraudet, le spécialiste bressan de la quenelle, des soupes et des sauces, va lancer un site pour commercialiser ses produits en ligne. Encore un nouveau développement après le lancement des ravioles l'an dernier et de sauces pour pâtes il y a quelques semaines.

Jusque-là positionnée sur la fabrication et la vente de quenelles et de soupes, Giraudet était sortie de ses zones de confort l'an dernier en proposant des ravioles. Puis elle a lancé au début du printemps, des sauces pour les pâtes. Le bressan se positionne désormais sur le segment du e-commerce.

"Nous sommes régulièrement sollicités par des clients qui souhaiteraient pouvoir acheter nos produits hors des circuits dans lesquels ils sont distribués. Nous avions déjà ouvert un service de vente à distance, il y a une quinzaine d'années, mais nous nous sommes rapidement rendus compte qu'il était compliqué de garantir les livraisons dans le respect de la chaîne du froid, donc nous avons renoncé. Aujourd'hui, le service chronofresh ouvre de nouvelles perspectives. Nous allons revenir sur la vente en ligne", explique Carole Doire, responsable marketing de Giraudet.

Le site de vente en ligne devrait ouvrir avant la fin de l'année. En attendant, le volume des ventes progresse. L'an dernier, Giraudet qui emploie 86 personnes, a réalisé 13,5 millions d'euros de chiffre d'affaires en hausse de 4,5%.

Les nouveaux produits vont gagner du terrain

Le temps de parfaire l'outil, mais aussi de booster les ventes physiques des nouvelles gammes de la marque, spécialement les sauces pour les pâtes sur lesquelles Giraudet a de grandes ambitions. Lancées en avril, ces préparations à base de légumes, sans additifs ni conservateurs conformément aux pratiques de la maison, se déclinent actuellement en six recettes dont cinq bio et une AOP.

"En nous positionnant sur un produit premium, nous apportons une note qui existe peu aujourd'hui. D'autant que notre format est aussi différenciant, puisque nos sauces sont conditionnées dans les bocaux en verre de 360 grammes", décrit la responsable marketing.

A l'image des soupes, ces recettes seront constamment enrichies par d'autres au gré des saisons. L'objectif de Giraudet est de parvenir à imposer ses sauces dans les enseignes de la grande distribution à l'échelle nationale. A ce jour, ils sont disponibles dans les 6 boutiques de la marque et dans 3 enseignes de la grande distribution. Dans le même temps, Giraudet poursuit également le développement du référencement des ravioles sur le même modèle.

"Nous avons débuté avec Système U. Nos ravioles sont aujourd'hui référencées par Carrefour, Auchan et Leclerc", précise Carole Doire.

L'outil de production se modernise et de nouveaux projets se dessinent

Avant de s'engager sur ces développements, Giraudet a bouclé un plan d'investissement de 800 000 euros répartis sur les deux dernières années. Il s'est traduit par l'agrandissement du site de 2 800 m2, pour le porter à près de 8 000 m², par la modernisation de l'outil de production avec l'installation de nouveaux groupes froids et par la création d'un atelier spécialement conçu pour l'élaboration des ravioles.

Depuis cette année, l'accent est mis sur le développement commercial des nouvelles gammes, mais Giraudet ne renonce pas pour autant à d'autres projets. Spécialement celui de créer une « légumerie ».

"Notre idée serait de mettre en place une filière d'approvisionnement de proximité en travaillant avec des agriculteurs locaux. Nous sommes déjà sur ce schéma pour le lait que nous sourçons auprès de producteurs bressans, nous souhaiterions parvenir à faire de même pour les légumes à partir desquels sont élaborés nos sauces", explique la responsable marketing.

Des discussions sont en cours avec la chambre d'agriculture et des producteurs, mais pour l'heure rien n'est encore acté.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :