Comment le thermalisme Vichyssois sort de l'ornière

 |   |  726  mots
(Crédits : DR)
Le projet d'acquisition du Groupe Compagnie de Vichy par le Groupe France Thermes remet le thermalisme vichyssois sur les rails. D'autant que la ville de Vichy travaille d'arrache-pied pour devenir enfin propriétaire du domaine thermale. Focus sur un dossier complexe.

Expert en développement de Resorts Thermaux & Touristiques, le groupe France Thermes, présidé par Sylvain Serafini vient de présenter une offre d'acquisition au groupe Compagnie de Vichy. Ce rachat ferait de France Thermes le second opérateur français sur le marché du thermalisme et du tourisme de santé.

" C'est avec un regard neuf que nous souhaitons écrire un nouveau chapitre du Groupe Compagnie de Vichy. Avec cette acquisition, France Thermes va renforcer la position du groupe Compagnie de Vichy, impulser avec les équipes en place une nouvelle dynamique en intégrant les compétences et l'expertise du Groupe Compagnie de Vichy dans son nouveau projet d'entreprise ", annonce France Thermes.

Le Groupe France Thermes n'est pas un inconnu en Auvergne : spécialisé dans le développement de Resorts thermaux et touristiques, il est déjà implanté à Châtel-Guyon (Aïga Resort).

Le dernier domaine thermal encore propriété de l'Etat

Un rachat qui est de bon augure selon Bénédicte Peyrol, la députée de la 3ème circonscription de l'Allier :

" Le domaine thermal de Vichy est le dernier qui soit encore propriété de l'Etat. Par concession, la Compagnie de Vichy le gère depuis le milieu du XIXe...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :