Comment le thermalisme Vichyssois sort de l'ornière

 |   |  726  mots
(Crédits : DR)
Le projet d'acquisition du Groupe Compagnie de Vichy par le Groupe France Thermes remet le thermalisme vichyssois sur les rails. D'autant que la ville de Vichy travaille d'arrache-pied pour devenir enfin propriétaire du domaine thermale. Focus sur un dossier complexe.

Expert en développement de Resorts Thermaux & Touristiques, le groupe France Thermes, présidé par Sylvain Serafini vient de présenter une offre d'acquisition au groupe Compagnie de Vichy. Ce rachat ferait de France Thermes le second opérateur français sur le marché du thermalisme et du tourisme de santé.

" C'est avec un regard neuf que nous souhaitons écrire un nouveau chapitre du Groupe Compagnie de Vichy. Avec cette acquisition, France Thermes va renforcer la position du groupe Compagnie de Vichy, impulser avec les équipes en place une nouvelle dynamique en intégrant les compétences et l'expertise du Groupe Compagnie de Vichy dans son nouveau projet d'entreprise ", annonce France Thermes.

Le Groupe France Thermes n'est pas un inconnu en Auvergne : spécialisé dans le développement de Resorts thermaux et touristiques, il est déjà implanté à Châtel-Guyon (Aïga Resort).

Le dernier domaine thermal encore propriété de l'Etat

Un rachat qui est de bon augure selon Bénédicte Peyrol, la députée de la 3ème circonscription de l'Allier :

" Le domaine thermal de Vichy est le dernier qui soit encore propriété de l'Etat. Par concession, la Compagnie de Vichy le gère depuis le milieu du XIXe siècle. L'Etat souhaite céder la propriété à la ville, ce qui n'aurait pas de conséquences sur la concession d'exploitation accordée à la Compagnie de Vichy, et donc, à France Thermes s'ils rachètent la Compagnie ", explique-t-elle.

Une excellente nouvelle également pour Frédéric Aguilera, le maire de Vichy. En effet, la ville travaille à devenir propriétaire du domaine thermal depuis plusieurs mois.

" La complexité de ce dossier, c'est de bien identifier ce qui appartient aujourd'hui à l'Etat, et donc potentiellement à la ville demain, ce qui est en concession à la Compagnie de Vichy, donc à France Thermes demain, et ce qui appartient en propre à la Compagnie de Vichy. Même dans l'esprit des Vichyssois c'est flou. "

Le parc thermal, les sources, les hôtels (à l'exclusion du Vichy Spa Hôtel les Célestins) font partie du domaine thermal propriété de l'Etat, dont l'exploitation est concédée à la Compagnie de Vichy. Ce sont ces actifs que la ville de Vichy souhaite acquérir auprès de l'Etat. En revanche, la Compagnie de Vichy est propriétaire de l'Hôtel de luxe les Célestins ainsi que de l'offre de conseil et d'ingénierie qu'elle a développée à l'International en franchise ou en gestion pour la création et la réhabilitation de Spa Hôtels (dont actuellement deux au Maroc et un au Qatar).

La marque Vichy aussi comprise dans la corbeille

Grâce à ce rachat annoncé, le groupe France Thermes deviendrait le second opérateur français sur le marché du thermalisme et du tourisme de santé. Au total, si l'on ajoute les actifs de la Compagnie de Vichy et les activités dont elle a la délégation d'exploitation, France Thermes trouvera plusieurs activités dans sa corbeille : l'exploitation des thermes et des hôtels associés, la vente d'eau minérale sous la marque "Vichy Célestins", la gestion de la marque Vichy (dont l'exclusivité est consentie à l'Oréal pour la fabrication de produits cosmétiques à base d'eau de Vichy et au Groupe CARAMBAR & CO pour la fabrication des pastilles de Vichy), ainsi que l'offre en conseil et ingénierie pour la création et la réhabilitation de Spa Hôtels...

France Thermes s'engage à un important plan d'investissement autour du patrimoine existant géré par Compagnie de Vichy.

" La concession est actée jusqu'au 31 décembre 2030. Que France Thermes souhaite réinjecter de l'argent sur l'activité, c'est une excellente nouvelle. Selon leurs ambitions, la ville, lorsqu'elle sera propriétaire, pourra intervenir pour amplifier ce développement", poursuit le maire de Vichy.

Le montant de l'investissement envisagé par France Thermes reste cependant pour l'instant confidentiel, tout comme le montant de l'offre de rachat.

Le calendrier devrait s'accélérer cet été. La Compagnie de Vichy a initié le 11 avril le processus d'information-consultation de ses institutions représentatives du personnel. Une consultation dont les conclusions - attendues fin mai - permettront à France Thermes d'avoir plus de visibilité sur ce rachat. Du côté de l'Etat et du rachat des actifs par la ville de Vichy, un accord devrait être trouvé avant la fin de l'été.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :