La French Tech stéphanoise se structure

 |   |  411  mots
(Crédits : DR)
Un mois après la labellisation Capitale French Tech, dans le cadre d’un dossier commun avec Lyon, Saint-Etienne commence à structurer son organisation. La communauté manufacturing est d’ores et déjà dans les starting-blocks.

Le 3 avril dernier, Lyon et Saint-Etienne étaient labellisées capitales French tech, sous la bannière commune French Tech One Lyon Saint-Etienne. L'association qui pilote le dossier compte actuellement 3 salariés, tous basés à Lyon. Une cinquième personne est actuellement en cours de recrutement et devrait être opérationnelle au plus tard en septembre prochain. Elle sera implantée sur le territoire stéphanois, son poste sera co-financé par Saint-Etienne Métropole. La présidence est actuellement assurée par l'entrepreneur lyonnais Renaud Sornin.

" Suite à la labellisation French Tech One, nous travaillons à la nouvelle gouvernance associant Saint-Etienne à Lyon. Il est nécessaire d'avoir une forte structuration de notre pilotage sur Saint-Etienne. Nous allons trancher dans les prochains jours avec SEM ", explique Bertrand Nicolet, directeur de Manutech USD, très impliqué dans la French Tech depuis 3 ans.

Le dirigeant d'Hexadrone en tête de file manufacturing

En parallèle de la structuration de cette Capitale commune French Tech, des communautés vont être constituées. Celles-ci doivent regrouper, chacune, au moins 50 entrepreneurs. Quatre thématiques ont été identifiées pour...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :