Miel Mutuelle met fin à sa collaboration avec Apicil

 |   |  412  mots
(Crédits : DR)
Moins de 5 ans après son union avec Apicil, la mutuelle stéphanoise Miel Mutuelle choisit désormais d’opérer avec le groupe Malakoff Médéric Humanis.

La mutuelle stéphanoise, mutuelle historique du groupe Casino dont elle a été détachée il y a 20 ans, opère un nouveau virage dans sa stratégie. Alors qu'elle avait passé un accord avec le groupe Apicil en 2014 (un contrat de substitution dans le jargon assurantiel), elle se tourne aujourd'hui vers Malakoff Méderic Humanis dans le cadre également d'un contrat de substitution.

Possible juridiquement depuis 2001, la substitution permet à une mutuelle, tout en maintenant son autonomie, de transférer tout ou partie de son risque assurantiel à une autre entité. Dans un contexte de contraintes réglementaires de plus en plus lourdes et de consolidation du marché de la mutuelle et de l'assurance, ce procédé est devenu monnaie courante.

Remettre Miel Mutuelle sur les rails

Miel Mutuelle (90 salariés pour un chiffre d'affaires de 105 millions d'euros ; 108.000 affiliés) rejoint ainsi un groupe spécialisé dans la prévoyance, la santé et l'épargne, pesant quelque 7 milliards d'euros de chiffre d'affaires (12.000 salariés et 450.000 clients). Première conséquence de ce changement de cap : un nouveau directeur général, Emmanuel Verdenet, succède à Philippe Risbourg 18 mois seulement après la...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :