La Cité de la gastronomie dévoile son menu

 |   |  456  mots
Au coeur du Grand Hôtel Dieu, la Cité de la gastronomie abritera, entre autres, un espace de coworking destiné aux professionnels de l'alimentation et de la santé
Au coeur du Grand Hôtel Dieu, la Cité de la gastronomie abritera, entre autres, un espace de coworking destiné aux professionnels de l'alimentation et de la santé (Crédits : Thierry Fournier)
Entre expositions et ateliers, la Cité de la gastronomie proposera un parcours narratif et pratique sur les thèmes de l'alimentation, de la santé et du bien-être.

Toujours pas de date d'ouverture, mais une idée désormais précise de ce que les visiteurs pourront découvrir au sein de la Cité de la Gastronomie.

Les acteurs de ce projet ont en effet levé le voile sur l'offre de cet "espace hybride, entre centre culturel et espaces de démonstrations", selon l'expression de Nathalia Gonzalez, directrice de Magma Cultura France, en charge de la gestion de la Cité de la Gastronomie.

Lire aussi : Pourquoi la Cité de la Gastronomie passe sous pavillon espagnol

Organisé sur 4 étages, ce site abritera à la fois des expositions et des animations culturelles et pédagogiques et des démonstrations culinaires réalisées par des grands chefs.

"Notre objectif n'est pas de nous immiscer dans la gastronomie lyonnaise, mais d'être un facilitateur culturel pour que tous les acteurs s'emparent du sujet", estime Nathalia Gonzalez.

Le récit pour guider le visiteur

L'organisation de l'espace muséal a été réalisé avec le concours de l'équipe du Musée des Confluence qui a retenu une idée forte : le récit pour dévoiler l'histoire de la gastronomie à travers plus de 130 objets, des œuvres d'art aux objets usuels.

"Des prétextes pour porter la narration", explique Hélène Lafont-Couturier, directrice du Musée des Confluences.

De nombreux objets et documents en lien avec la gastronomie lyonnaise ont ainsi été collectés auprès de musées, mais aussi de particuliers pour enrichir cette exposition permanente.

La convivialité en toile de fond

A côté de cette exposition phare, des salles entraîneront le visiteur vers d'autres expériences. Une sera dédiée au banquet, une autre au repas, une abritera un atlas gastronomique, une sera dédiée à l'histoire du Grand Hôtel Dieu abordée par le prisme de la santé et de l'alimentation, une encore proposera un "gastrolab", un espace de coworking destiné aux professionnels de l'alimentaire et de la santé.

"Nous avons beaucoup travaillé sur la notion de convivialité", souligne Craig Riley de l'agence Casson Mann, en charge de la scénographie.

Enfin, le dernier étage sera réservé aux chefs qui auront carte blanche pour montrer leur savoir faire et le faire déguster.

L'ensemble de ces aménagements devrait être achevés cet automne, période avancée par les exécutifs de la ville et de la métropole de Lyon pour l'ouverture de la Cité de la Gastronomie.

Magma Cultura France mobilisera un budget de fonctionnement de 4,5 millions d'euros et une vingtaine de salariés pour gérer ce site qui attend environ 300 000 visiteurs par an. Le tarif d'entrée est fixé à 12 euros pour les adultes et 8 euros pour les enfants, et autant pour la dégustation.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :