Meal Canteen lance sa troisième levée de fonds

 |   |  605  mots
Meal Canteen a lancé une application pour réduire le gaspillage en restauration collective.
Meal Canteen a lancé une application pour réduire le gaspillage en restauration collective. (Crédits : REUTERS)
La start-up stéphanoise n’a pas encore clôturé son second tour de table dirigé vers les particuliers et investisseurs privés qu’elle se lance dans une opération de plus grande envergure. Au menu, une levée de fonds d’au moins 5 millions d’euros auprès de fonds d’investissements.

"Au moins 5 millions d'euros, mais je préfère ne pas être trop précis pour l'instant", lance Denis Olivier qui ne souhaite pas plus s'avancer sur le montant.

Prudent, le fondateur de Meal Canteen, entrepreneur aguerri, préfère rester sur des estimations basses et faire parler de lui en les dépassant allègrement plutôt que d'arriver péniblement à atteindre des objectifs déclamés trop tôt. Il vient de démarrer des discussions avec des fonds d'investissement parisiens.

Objectif : lever 5 millions d'euros, "au moins" donc, d'ici début 2020. Ce cash sera utilisé prioritairement pour accélérer l'ouverture de bureaux en Europe. Au Royaume-Uni en priorité et dans plusieurs pays d'Europe du Nord.

L'entrepreneur a développé une application anti-gaspi à destination de la restauration collective. Elle est basée sur le principe de la réservation. Les convives peuvent consulter la veille les menus proposés, choisir les plats et réserver leur repas. Leurs choix sont transmis à la cuisine centrale qui peut ainsi commander et préparer en conséquence.

Ce système est complété d'un nutriscore, d'informations sur les allergènes par exemple, d'un système de commentaires et de notations, d'incentive...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
5.00TTC
J'achète
Vous n'êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :