Desjoyaux met le cap sur les 100 millions d’euros de chiffre d’affaires

 |   |  481  mots
(Crédits : DR)
Le fabricant ligérien de piscines veut dépasser le seuil des 100 millions d’euros de chiffre d’affaires d’ici trois ans. Il a enclenché plusieurs leviers pour atteindre son objectif.

100 millions d'euros. C'est le chiffre d'affaires que le pisciniste Desjoyaux pourrait atteindre à un horizon de trois ans. Résolument optimiste, son dirigeant, Jean-Louis Desjoyaux, brandit cet objectif depuis plusieurs années sans parvenir à atteindre ce Graal décroché une seule fois jusqu'ici, lors d'un exercice exceptionnel réalisé en 2007/2008.

Il pense aujourd'hui être enfin sur les bons rails pour atteindre son but : plusieurs leviers ont été activés afin de permettre à la PME familiale de 200 salariés et 90 millions d'euros de chiffre d'affaires de grappiller rapidement ces quelque dix millions d'euros tant attendus.

Innovation

"J'ai repris en main la R&D. Je gère désormais ce service. Cela nous permet d'avancer plus vite. Pour aller chercher de la croissance, nous devons sortir des nouveaux produits en permanence", décrypte Jean-Louis Desjoyaux.

Il dépose au moins trois brevets par an. Au menu des prochaines nouveautés : des plots de soutien de plage innovants, de nouveaux blocs à bancher permettant de standardiser la pose et une piscine à fond plat d'1,5 mètre de profondeur.

"Nous sommes également en train de travailler sur un concept révolutionnaire de filtration et de nage à contre-courant. Il s'agira d'apporter le bien-être directement dans la piscine. Nous sommes sur ce dossier depuis 2 ans, le produit est actuellement en phase de test, il pourra être industrialisé d'ici un an. Il devrait générer une croissance importante", poursuit-il.

Autre innovation d'importance lancée à l'automne dernier, la Kity, une piscine béton livrée en kit. Jean-Louis Desjoyaux misait alors beaucoup sur cette nouveauté. Sauf que la production a dû être stoppée en urgence, quelques semaines après la mise sur le marché en raison "d'un problème technique". Une défaillance aujourd'hui résolue. "Je me suis occupé personnellement de ce problème. Nous pouvons redémarrer la commercialisation".

Investissements

Pour maintenir une rentabilité plus que satisfaisante, la PME investit quatre à millions d'euros par an dans ses outils de production : moules, outils, etc. Elle vient de finaliser un important programme de rénovation de son parc machines (700 000 euros).

"Il s'agit d'une opération que nous renouvelons tous les 10 ans environ. Cela permet d'améliorer notre productivité et d'étendre la longévité de nos équipements", justifie le dirigeant.

Desjoyaux a réalisé sur son dernier exercice, clos au 31 août 2018, un chiffre d'affaires en progression de 2,5%. Le résultat est encore confidentiel, contraintes boursières obligent, mais Jean-Louis Desjoyaux semble plutôt détendu sur le sujet... Le prochain exercice s'annoncerait également très bien.

"Nous allons faire un automne fabuleux, nous sommes bien aidés par la météo..."

Par la météo mais aussi par un joli coup marketing de cette fin d'été : une piscine 6 x 3 m à 14 500 euros assortie d'une pub télé. Plus de 5 000 contacts auraient déjà été générés par cette campagne de communication XXL.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :